Monde

Les Chinois vont lancer leur station spatiale

Temps de lecture : 2 min

La Chine devrait placer en orbite son premier laboratoire scientifique fin 2010 ou début 2011.

Le laboratoire chinois répond au doux nom de Tiangong, qui peut se traduire par «palais paradisiaque». Il pèse 8,5 tonnes et comporte une zone de travail ainsi qu'une zone de vie pour l'équipage, et sera équipé de panneaux solaires. Le module cylindrique qui s'apparente aux spacelabs européens construits pas EADS Astrium doit s'amarrer aux véhicules spatiaux Shenzhou 8 et 9. Trois taïkonautes devraient y effectuer une mission en 2011.

L'agence spatiale chinoise a dévoilé un modèle de sa future station l'an dernier, mais laisse planer le doute sur sa date de lancement. Qi Faren, concepteur du vaisseau Shenzhou 5, a déclaré dans une interview à CCTV «La qualité est clé pour la technologie. Nous devons garantir un lancement réussi. Nous effectuerons ce lancement quand nous serons prêts. Ce sera fin 2010 ou début 2011.» Les expériences scientifiques qui seront faites à bord ne sont pas encore connues.

Cette étape prend place dans une stratégie plus globale de conquête de la Chine. Celle-ci veut mettre en place vers 2020 une station spatiale habitable plus importante, comme l'a annoncé le Commandant adjoint du programme d'ingénierie spatial Zhang Jianqi en mars dernier. La Chine veut s'en servir de support pour aller sur la Lune entre 2020 et 2030. Tiangong-1 pourrait être un test avant de lancer une telle station.

[Lire l'article complet sur Futura-Sciences]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Image de une: la station Tiangong, CNSA


Slate.fr

Newsletters

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

À la veille de la probable élection de Bolsonaro, de sombres nuages planent sur Rio

Le Brésil reste le Brésil, même pendant les trois semaines séparant les deux tours de l'élection présidentielle. Mais cette fois, la tristesse a envahi les visages.

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

La seconde vie de nos objets personnels après notre mort

En mars 2015, sur un coup de tête, Norm Diamond s'est rendu à une première vente d'objets d'occasion chez un particulier. Au cours des quinze mois qui ont suivi, ce photographe a visité plusieurs centaines de ventes à Dallas (Texas), où il...

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Au Canada, les vendeurs légaux de cannabis contournent la loi

Si la vente et la détention de cannabis sont désormais autorisées au Canada, sa promotion reste interdite.

Newsletters