Tech & internet / Monde

La NASA va-t-elle rendre les avions plus silencieux?

Temps de lecture : 2 min

L’agence gouvernementale américaine teste des appareils qui sont moins bruyants de 70% à la moyenne.

Qui n’a jamais levé les yeux en entendant le son puissant d’un avion qui passait à proximité, tentant de chercher du regard l’appareil en mouvement. Pour ma part, c’est un peu une madeleine de Proust – enfant, j’adorais les avions –, pour d’autres, c’est plus un ennui.

Aux États-Unis, la plainte la plus fréquemment reçue par la Federal Aviation Administration concerne «le bruit des avions», explique Mehdi Khorrami au magazine américain Wired, un scientifique aérospatial du centre de recherche Langley de la NASA en Virginie. Ce dernier fait partie de l'équipe de chercheurs de la NASA qui cherche des moyens pour rendre les avions plus silencieux. Tout ceci est moins facile qu’il n’y paraît. Car lorsqu’on pense bruits d’avions, on pense aux moteurs. Les compagnies aériennes ont pourtant sensiblement réduit le son de ceux-ci.

Non, la vraie raison du bruit est le flux d’air qui passe sur le fuselage. La NASA essaie donc «d’aplanir» ses appareils. Elle a donc modifié les trains d’atterrissage ou les volets à l’arrière des ailes. Elle a ensuite testé les modifications sur des petits jets dans un désert au nord de Los Angeles.

En général, les vols expérimentaux ne testent qu’un changement à la fois, de sorte qu'ils peuvent l’évaluer sans se soucier d'autres facteurs qui pourraient déranger les résultats. Mais cette fois-ci, les chercheurs de la NASA ont testé l’ensemble d’un coup. Pour une réduction du bruit de 70%.

Maintenant que la NASA a développé le concept pour les petits jets, quid des plus gros avions? «L'objectif est que cela puisse être utilisé sur les grands transports actuels et futurs, comme le Boeing 777», explique Kevin Weinert, le chef de projet. Et bientôt, cette madeleine de Proust disparaîtra.

Slate.fr

Newsletters

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

En Indonésie, le compte Instagram d'un dessinateur de personnages homosexuels mystérieusement supprimé

Le Gouvernement indonésien assume avoir demandé la suppression de ce compte au réseau social, qui dément pour sa part avoir satisfait à sa demande.

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

Twitter, vecteur de la haine ordinaire

À la lumière des agissements outranciers de la Ligue du LOL, il est temps de dénoncer ce médium dont on détourne la raison première pour mieux distiller sa petite haine au quotidien.

Se servir de la reconnaissance faciale lors d’un procès, une délicate question éthique

Se servir de la reconnaissance faciale lors d’un procès, une délicate question éthique

Aux États-Unis, le procédé commence à être utilisé dans des affaires mineures.

Newsletters