Égalités / Culture

Le guide des différents drapeaux à la Gay Pride

Temps de lecture : 2 min

Ça va plus loin que le drapeau arc-en-ciel.

La Gay Pride de Sao Paulo dans Sense8 | via Netflix License by
La Gay Pride de Sao Paulo dans Sense8 | via Netflix License by

Tous les ans au mois de juin, la Gay Pride défile dans de nombreuses villes à travers le monde. Cette marche des fiertés est destinée à la célébration des personnes homosexuelles, bisexuelles, queer, trans ou autre. Les drapeaux avec lesquels défilent les participants et participantes sont là pour revendiquer une appartenance. Depuis la création de cette marche il y a cinquante ans, d'autres drapeaux se sont joints à l’arc-en-ciel.

Pinknews nous livre un guide recensant leur signification:

Le drapeau arc-en-ciel

Rouge, orange, jaune, vert, bleu, violet | Pixabay

Le drapeau arc-en-ciel est souvent utilisé pour représenter la communauté LGBT dans son ensemble. Pour Gilbert Baker, son créateur, chaque couleur symbolise quelque chose de différent: le rouge pour la vie, l’orange pour la guérison, le jaune pour le soleil, le vert pour la nature, le bleu pour la sérénité et le violet pour l’esprit.

«J'aime croire que ces caractéristiques habitent chacun d'entre nous. Les drapeaux veulent dire quelque chose: si une personne accroche le drapeau arc-en-ciel à son pare-brise ça veut dire qu'elle soutient les personnes LGBT», avait expliqué Gilbert Baker en 1972 à ABC7 News.

Le drapeau bisexuel

Le drapeau bisexuel | Pixabay

Ce drapeau a été conçu par Michael Page en 1998 pour donner une visibilité aux personnes bisexuelles. Le violet se confond dans le bleu et le rose. Derrière ces couleurs se cache l'idée que les bisexuelles et bisexuels sont souvent mis de côté par la communauté gay ou hétéro.

Le drapeau transgenre

Le drapeau transgenre | Wikipédia

Le drapeau transgenre a été créé en 1999 par Monica Helms, vétéran de la marine américaine, après avoir fait son coming out en tant que trans: «Les personnes trans ont aussi besoin d'un drapeau», expliquait-elle. La couleur rose représente les femmes trans, le bleu symbolise les hommes trans et le blanc en son milieu incarne la non-binarité.

Le drapeau intersexe

Drapeau intersexe | Wikipédia

Les personnes intersexuées naissent avec des organes génitaux qui ne peuvent pas être définis comme appartenant à la catégorie «féminin» ou «masculin», selon les critères de la médecine actuelle. En 2013, l'Organisation internationale des intersexes - Australie créé un drapeau qui n'adopte pas les couleurs genrées: le bleu et le rose. A contrario, le jaune et le violet sont considérées comme des couleurs «hermaphrodites».

«Le cercle représente la complétude et la globalité mais aussi notre potentiel illimité. Nous continuons à nous battre pour notre l'autonomie et notre intégrité corporelle et génitale. Tout ça symbolise notre droit à être qui l'on veut», peut-on lire sur la page officielle de l'organisation.

Le drapeau pansexuel

Drapeau pansexuel | Wikipédia

La pansexualité est une orientation sexuelle caractérisant les individus qui peuvent être attirés, sentimentalement ou sexuellement, par un individu de n’importe quel sexe ou genre. Le drapeau pansexuel est apparu sur internet en 2010 mais son origine demeure inconnue. Depuis, il est fréquent de le voir dans les Gay Pride à travers le monde. D'après Wikipédia, le rose représente l'attraction envers les femmes, le bleu l'attraction envers les hommes et le jaune envers les personnes non-binaires.

Slate.fr

Newsletters

Transition des jeunes trans*, quand science et militants divergent

Transition des jeunes trans*, quand science et militants divergent

L'article d'une chercheuse américaine, qui examine la possibilité d’un effet de dynamique de groupe pour les jeunes filles s’identifiant comme trans*, a suscité l'ire de certains groupes militants.

En Arizona, des détenues protestent contre l'absence des produits d'hygiène de base

En Arizona, des détenues protestent contre l'absence des produits d'hygiène de base

L'administration pénitentiaire, qui est l'une des mieux financées de l’État, demeure indifférente aux pénuries de papier toilette.

Odile Fillod, la chercheuse qui a permis aux femmes de prendre leur plaisir en main

Odile Fillod, la chercheuse qui a permis aux femmes de prendre leur plaisir en main

Grâce à son modèle de clitoris, dévoilé en 2016, le grand public a découvert l'anatomie en 3D et à taille réelle d'un organe au fonctionnement encore trop souvent méconnu.

Newsletters