Égalités / Tech & internet

Le jeu vidéo «The Sims: Freeplay» vient d’être interdit dans sept pays

Temps de lecture : 2 min

À partir du 5 juillet 2018, la version mobile ne sera plus disponible au téléchargement.

«Yabaa doo», «SoSoon !» | Les Sims 4 via Youtube
«Yabaa doo», «SoSoon !» | Les Sims 4 via Youtube

Les Sims font partie des plus grands succès de l’histoire du jeu vidéo. Le concept est simple: vous créez un personnage et vous gérez ses besoins: appétit, confort, hygiène, petits besoins, énergie, distractions, vie sociale et environnement… En somme, c’est un jeu de simulation de vie.

Ce 20 juin, le community manager d'Electronic Arts (EA, développeur et producteur de la série Les Sims) a annoncé que la version mobile du jeu, The Sims: Freeplay, allait être interdite dans sept pays: Chine, Égypte, Arabie saoudite, Qatar, Oman, Koweït et Émirats arabes unis.

«À partir du 5 juillet 2018, compte tenu de restrictions régionales, The Sims: Freeplay ne sera plus disponible au téléchargement dans ces pays. Vous pourrez continuer à jouer au jeu mais il vous sera impossible de faire des mises à jour. Il sera possible que le jeu cesse de fonctionner par la suite», lit-on sur le forum d'EA.

Comme le souligne Pinknews, Electronic Arts n’a pas révélé explicitement le motif de l’interdiction du jeu dans ces pays. Toutefois, bon nombre de fans ont spéculé et avancé que la raison était liée au contenu LGBTQ offert en libre accès aux joueurs et joueuses.

Les Sims, un jeu très ouvert

Déjà en 2000, à sa sortie, le premier jeu de la série permettait aux personnages d'avoir une relation homosexuelle, de vivre sous le même toit et d’adopter un enfant. Quatre ans plus tard, Les Sims 2 introduisait le concept de mariage civil. En 2009, dans les Les Sims 3 le mariage devient ouvert à tous les Sims, peu importe leur sexualité.

En 2016, une mise à jour du jeu Les Sims 4 va encore plus loin: toute restriction de genre est levée. Il est possible de créer un homme qui porte une robe ou une femme qui porte un costume, mais les choses ne se limitent pas à la garde-robe: les hommes peuvent tomber enceintes, il est possible de choisir si son Sims aura une allure masculine ou féminine (peu importe son genre) et si son personnage s'assoiera ou non pour aller aux toilettes. Malgré tout, Pinknews souligne que les joueurs et joueuses doivent quand même attribuer un genre binaire (homme ou femme) à leur Sims.

En dix-huit ans d'existence, le jeu a été critiqué maintes et maintes fois pour son ouverture. Au-delà des relations homosexuelles et de l'homoparentalité, les Sims peuvent «faire crac-crac» avec d'autres personnage quels que soit leur genre, leur sexualité ou leur situation amoureuse.

«Nous avons toujours été fiers du fait que notre de jeu défend des valeurs aussi larges et diverses que notre communauté de fans. Cela a toujours été important pour nous, et nous savons que ça l’est aussi pour vous», conclut le community manager.

Slate.fr

Newsletters

Les campus et les bibliothèques, outils de lutte contre le populisme

Les campus et les bibliothèques, outils de lutte contre le populisme

Selon le sociologue américain Eric Klinenberg, les infrastructures publiques permettent de créer davantage de lien social.

Les jeux vidéo sont tout aussi sexistes qu'avant

Les jeux vidéo sont tout aussi sexistes qu'avant

Lara Croft a perdu deux tailles de bonnet, mais le problème est loin d'être réglé.

Réprimer le travail du sexe met en danger les prostituées

Réprimer le travail du sexe met en danger les prostituées

«Revolting Prostitutes», un livre écrit par deux travailleuses du sexe britanniques est un coup de poing qui dénonce les conséquences dramatiques des lois de répression de la prostitution.

Newsletters