Culture

Le discours pour les Oscars, un rôle de plus

Temps de lecture : 2 min

Recevoir un prix, c'est pour les acteurs devoir se plier au fameux petit discours qui s'en suit avec les immanquables expressions «Je n'ai rien préparé», ou «vraiment, je ne m'y attendais pas». Autant de déclarations qui sont des mini performances théâtrales, selon l'article de Reuters.

Ce genre d'exercice a de multiples fonctions. Pour l'acteur autrichien d''Inglourious Basterds, Christoph Waltz, cela lui a permis de se faire connaître du grand public américain, et adopter par la profession. La star de sitcom Mo'Nique, elle, a pu casser son image. Dans ce type de prestations mieux vaut, en tout cas, être court, dans l'émotion et plein d'entrain. Les discours trop préparés sont à proscrire, surtout s'ils sont compliqués et avec des métaphores, avertit le journaliste. Et il faut à tout prix éviter les interminables listes de remerciements. Pour cela, la meilleure façon est encore d'être un acteur de l'ombre, véritablement surpris de se retrouver là, comme ce fut le cas de Marisa Tomei's en 1992.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

[Lire l'article complet sur Reuters]

Image de Une: statuette des Oscars, via Flickr

Newsletters

Issey Miyake est mort, et nos cœurs se sont plissés

Issey Miyake est mort, et nos cœurs se sont plissés

Décédé le 5 août à Tokyo à l'âge de 84 ans, le créateur du plissé permanent a laissé une empreinte durable sur le monde de la mode et de l'art.

Cinq films qui vous feront passer l'envie de partir en vacances entre potes

Cinq films qui vous feront passer l'envie de partir en vacances entre potes

S'ils sont inactifs, hétéros, idiots, bavards et/ou dépourvus d'empathie, restez chez vous ou partez en solo.

Charles Manson, une histoire de drogues, de meurtres et de folk-songs

Charles Manson, une histoire de drogues, de meurtres et de folk-songs

En 2017, Charles Manson meurt après avoir passé près de quarante-six ans derrière les barreaux. Son legs? Des meurtres horribles, la fin du rêve hippie, une secte, et un paquet de folk-songs composées dans la plus pure tradition des années 1960.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio