Culture

Le discours pour les Oscars, un rôle de plus

Temps de lecture : 2 min

Recevoir un prix, c'est pour les acteurs devoir se plier au fameux petit discours qui s'en suit avec les immanquables expressions «Je n'ai rien préparé», ou «vraiment, je ne m'y attendais pas». Autant de déclarations qui sont des mini performances théâtrales, selon l'article de Reuters.

Ce genre d'exercice a de multiples fonctions. Pour l'acteur autrichien d''Inglourious Basterds, Christoph Waltz, cela lui a permis de se faire connaître du grand public américain, et adopter par la profession. La star de sitcom Mo'Nique, elle, a pu casser son image. Dans ce type de prestations mieux vaut, en tout cas, être court, dans l'émotion et plein d'entrain. Les discours trop préparés sont à proscrire, surtout s'ils sont compliqués et avec des métaphores, avertit le journaliste. Et il faut à tout prix éviter les interminables listes de remerciements. Pour cela, la meilleure façon est encore d'être un acteur de l'ombre, véritablement surpris de se retrouver là, comme ce fut le cas de Marisa Tomei's en 1992.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

[Lire l'article complet sur Reuters]

Image de Une: statuette des Oscars, via Flickr

Newsletters

Où se situe la plus ancienne structure artificielle au monde?

Où se situe la plus ancienne structure artificielle au monde?

Le premier temple à structure mégalithique avant l'agriculture est l'un des sites archéologiques les plus importants jamais trouvés.

«Au vieux pays de mes pères», un podcast qui invite à questionner l'histoire familiale

«Au vieux pays de mes pères», un podcast qui invite à questionner l'histoire familiale

Dans ce documentaire en quatre volets produit par Binge Audio, Thomas Rozec tente de découvrir la vérité sur le supposé passé collaborationniste de son arrière-grand-père breton.

Dans les comics, les gros sont rarement des super-héros

Dans les comics, les gros sont rarement des super-héros

Il s'agit soit de super-héros en crise existentielle, soit de super-vilains, soit de personnages secondaires... Quand leur surpoids n'est pas simplement le super-pouvoir qui les caractérise.

Newsletters