Politique

«Emmanuel Macron devient curé du pape»

Temps de lecture : 2 min

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel a dénoncé un «vieil héritage monarchique».

Éric Coquerel | Capture d'écran France info
Éric Coquerel | Capture d'écran France info

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis était l’invité de l’Instant politique, sur France info, mardi 26 juin. Interrogé sur la visite du président de la République au Vatican il a estimé qu’en devenant chanoine de Latran «Emmanuel Macron [devient] curé du pape». Il a pointé du doigt un «vieil héritage monarchique», avant de considérer que cette prise de fonction est «tout sauf un geste de modernisme».

Sur l’accueil d’une partie des migrants du Lifeline en France, Eric Coquerel considère que «l’Europe est loin d’avoir pris sa part » et d’ajouter qu’«il faut des centres d’accueil dignes de ce nom en France».

À la question de Slate (à 7'40) portant sur les relations entre François Ruffin et La France insoumise, Éric Coquerel a répondu que «tout va très bien avec lui», se félicitant que le parti ne soit plus incarné par le seul Jean-Luc Mélenchon mais par différentes personnalités, «Adrien Quatennens, Alexis Corbière, Clémentine Autain, Danielle Simonnet, moi-même, François Ruffin... Je ne vais pas citer les dix sept [députés et députées FI]».

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les soirs à 19h20

Newsletters

Barrage républicain: chronique d'un naufrage collectif

Barrage républicain: chronique d'un naufrage collectif

Les castors français, expérimentant cette stratégie depuis plus de trente ans et se sachant aujourd'hui dans une impasse démocratique, sont fatigués de le construire à chaque élection.

Pourquoi Le Pen et Salvini ne considèrent plus l'Europe comme un problème

Pourquoi Le Pen et Salvini ne considèrent plus l'Europe comme un problème

Amorcé en 2019 avec l'abandon du Frexit et de la sortie de l'euro, le virage politique de Marine Le Pen par rapport à l'Union européenne semble se confirmer. En Italie, Matteo Salvini, patron de la Ligue –mouvement populiste, souverainiste et...

Un retour à «une vie plus normale» mi-avril sans confinement, c'est possible?

Un retour à «une vie plus normale» mi-avril sans confinement, c'est possible?

Emmanuel Macron ne change pas de stratégie et compte sur la vaccination pour sortir le pays de la crise sanitaire.

Newsletters