Politique

«Emmanuel Macron devient curé du pape»

Temps de lecture : 2 min

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis Eric Coquerel a dénoncé un «vieil héritage monarchique».

Éric Coquerel | Capture d'écran France info
Éric Coquerel | Capture d'écran France info

Le député La France insoumise de Seine-Saint-Denis était l’invité de l’Instant politique, sur France info, mardi 26 juin. Interrogé sur la visite du président de la République au Vatican il a estimé qu’en devenant chanoine de Latran «Emmanuel Macron [devient] curé du pape». Il a pointé du doigt un «vieil héritage monarchique», avant de considérer que cette prise de fonction est «tout sauf un geste de modernisme».

Sur l’accueil d’une partie des migrants du Lifeline en France, Eric Coquerel considère que «l’Europe est loin d’avoir pris sa part » et d’ajouter qu’«il faut des centres d’accueil dignes de ce nom en France».

À la question de Slate (à 7'40) portant sur les relations entre François Ruffin et La France insoumise, Éric Coquerel a répondu que «tout va très bien avec lui», se félicitant que le parti ne soit plus incarné par le seul Jean-Luc Mélenchon mais par différentes personnalités, «Adrien Quatennens, Alexis Corbière, Clémentine Autain, Danielle Simonnet, moi-même, François Ruffin... Je ne vais pas citer les dix sept [députés et députées FI]».

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les soirs à 19h20

Slate.fr

Newsletters

Quel effet Coupe du monde pour les présidents?

Quel effet Coupe du monde pour les présidents?

1998-2018, vingt ans ont passé depuis la première victoire de la France en Coupe du monde de foot. Aujourd’hui, tout l’espoir d’un peuple repose sur les Bleus. Le jour de gloire n’est pas encore arrivé, mais le bonheur d’y croire emporte tout un...

Macron, ou le mec qui a un espoir de dingue

Macron, ou le mec qui a un espoir de dingue

Emmanuel Macron a tenu le 9 juillet son discours annuel devant les parlementaires réunis en Congrès au château de Versailles, avec un optimisme qui heurte les installés dans la déprime nationale.

Les décisions impulsives de Trump en politique étrangère se retournent contre lui

Les décisions impulsives de Trump en politique étrangère se retournent contre lui

Le retour de bâton risque de faire mal.

Newsletters