Monde

Dessine-moi un génocide

Slate.fr, mis à jour le 27.01.2010 à 0 h 43

La visite de Nicolas Sarkozy au Rwanda le 26 février marquera une étape dans un processus complexe de «réconciliation» entre Paris et Kigali. Rompues en novembre 2006, les relations diplomatiques entre la France et le Rwanda ont commencé à se renouer le 29 novembre 2009.

Cette réconciliation a été l'occasion, pour Street Reporter, d'interviewer Patrick de Saint-Exupéry, grand reporter spécialiste du Rwanda, et fondateur de la Revue XXI. Le site raconte en BD les préliminaires de cette interview et en vidéo les réflexions du spécialiste.

La réconciliation était inéluctable, selon Saint-Exupéry, ce n'était qu'un «retour à la normale».

La rupture a été provoquée par l'instruction Bruguière, une instruction creuse, vide, qui ne repose sur rien. Nous sommes sur un pur artifice. En gros que nous disait-on? Les Tutsis sont au pouvoir à Kigali, les Tutsis ont réalisé l'attentat, donc les Tutsis sont responsables du génocide des Tutsis. Les ordonnances de Bruguière disaient ça. Pas dans le texte, mais c'est exactement ce qu'elles voulaient dire, ce qui est quand même un raisonnement assez osé. (...) La vraie étape pour moi, elle sera marquée de façon extrêmement simple, extrêmement pratique et extrêmement concrète le jour où un responsable politique français, de haut niveau, pourra être présent à Kigali, au moment des commémorations du génocide des Tutsis du Rwanda, prononcer un discours, et repartir. (...) Il n'y a qu'un pays qui est partie prenante du dossier qui n'a pas participé aux commémorations, c'est la France.

[Lire l'article/BD complet sur Street Press]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: Ph.BRIZARD, Patrick de Saint-Exupéry aux Assises du Journalisme

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte