Monde

L'avion d'Ethiopian Airlines n'a pas suivi les instructions

Temps de lecture : 2 min

L'avion d'Ethiopian Airlines qui s'est abîmé en mer près de Beyrouth lundi 25 janvier ne volait pas dans la direction qui lui était indiquée par la tour de contrôle de l'aéroport de Beyrouth, selon des sources libanaises officielles. Des contrôleurs auraient demandé au pilote de corriger sa trajectoire pour éviter une tempête, mais l'appareil est allé dans la direction opposée.

Le ministre des transports libanais a déclaré que les contrôleurs ont demandé au pilote «de corriger sa trajectoire, mais il a fait un virage très rapide et étrange avant de disparaître complètement des radars.» On ne sait pas encore pourquoi cette trajectoire a été adoptée, ni si elle était contrôlée par le pilote. Ethiopian Airlines a annoncé que le pilote a plus de 20 ans d'expérience.

Les recherches se poursuivent pour retrouver les corps des 90 personnes qui se trouvaient à bord. Au moins 24 corps ont déjà été retrouvés, et les recherches se concentrent désormais sur les boîtes noires de l'appareil.

«Nous continuons d'espérer mais il est peu probable» de retrouver des survivants, a prévenu le ministre de la Santé, Mohamed Jaouad Kalifeh. Ces opérations de recherche sont menées par l'armée et la marine libanaises, la Force intérimaire des Nations unies (Finul) mais aussi des appareils américains, français, britanniques et chypriotes.

[Lire l'article complet sur nouvelobs.com]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: capture d'écran

Newsletters

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Qu'a tweeté Trump cette semaine? Chronique du 23 au 29 novembre

Plongée dans la logorrhée du futur ex-président américain.

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Des policiers anglais couchaient avec les «cibles» qu'ils espionnaient

Au Royaume-Uni, une enquête publique tente de faire la lumière sur les pratiques très controversées de policiers infiltrés auprès de divers groupes militants.

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

À Jérusalem, un ancien ministre d'extrême droite proposé à la direction du mémorial de la Shoah

La nomination d'Effie Eitam à la tête du Yad Vashem a suscité la colère des historiens et des rescapés de la Shoah.

Newsletters