Sports / Monde

Coupe du Monde: une élue russe conseille d'éviter les rapports sexuels avec les étrangers

Temps de lecture : 2 min

Tamara Pletnyova veut particulièrement éviter que les femmes russes aient un enfant avec un homme «d'une autre race».

Le coach de l'équipe anglaise reçoit un cadeau de bienvenue, le 13 juin 2018 à Zelenogorsk. | Christophe Simon / AFP
Le coach de l'équipe anglaise reçoit un cadeau de bienvenue, le 13 juin 2018 à Zelenogorsk. | Christophe Simon / AFP

À la veille de la Coupe du Monde, la députée Tamara Pletnyova, qui dirige la commission des affaires familiales de Russie, a mis en garde les femmes de son pays contre les «relations intimes» avec des touristes étrangers.

Pletnyova s'inquiète que des Russes tombent enceintes d'un étranger (plus d'un million de touristes sont prévus) et se retrouvent à élever seules ces enfants. Elle a ajouté que même si les deux adultes se mariaient, les hommes forceraient inévitablement femmes et enfants à quitter le pays.

«Si c'est [un homme] d'une autre race, alors c'est encore pire. Nous devons donner naissance à nos propres enfants. Je ne suis pas nationaliste mais quand même», a-t-elle déclaré.

La députée a rappelé que pendant les Jeux olympiques de 1980 en URSS, de nombreuses femmes ont eu des enfants avec des étrangers et qu'elles en ont ensuite «souffert».

«Ces enfants souffrent et ont souffert depuis l'époque soviétique», a-t-elle précisé.

Les Russes métisses sont parfois décrits comme «les enfants des Olympiques» ou les «enfants des festivals», en référence aux festivals organisés par l'Union soviétique avec des pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Amérique latine. En Russie, les personnes noires, qui représentent moins d'1% de la population, sont souvent confrontées à des attitudes racistes.

Ce n'est pas la première fois que Tamara Pletnyova fait des déclarations controversées. Suite aux accusations de harcèlement sexuel faites par des journalistes à l'encontre d'un député, elle avait rétorqué: «Je voudrais dire que ces filles journalistes devraient s'habiller de façon moins indécente, mettre des vêtements quand elles entrent dans un bâtiment du gouvernement, au lieu d'avoir le nombril à l'air».

Newsletters

La course à pied ne serait pas si dangereuse pour vos genoux

La course à pied ne serait pas si dangereuse pour vos genoux

Une pratique régulière de cette activité physique pourrait fortifier le cartilage.

La solitude des profs d'EPS au temps du Covid-19

La solitude des profs d'EPS au temps du Covid-19

Parfois délaissé·es par leur inspection, ces enseignant·es ont souvent dû improviser pour faire évoluer leurs pratiques. En attendant des jours meilleurs.

En voyage, le vélo chargé attire les curieux et facilite les rencontres

En voyage, le vélo chargé attire les curieux et facilite les rencontres

[Épisode 4] ​​​​​​​Boosté depuis le déconfinement, le vélo revient à la mode. Cet été, c'est à bicyclette que de nombreux et nombreuses Françaises ont décidé de découvrir un bout du monde à leur rythme.

Newsletters