Économie

La nouvelle «gueule de l’emploi»

Temps de lecture : 2 min

La web-série créée par Welcome to the Jungle révèle des parcours professionnels atypiques, dont le moteur est l’accomplissement personnel, mais aussi la volonté de changer les choses.

Elliot Lepers - Crédit: Thomas Decamp - Welcome to the Jungle
Elliot Lepers - Crédit: Thomas Decamp - Welcome to the Jungle

Tout comme nos habitudes quotidiennes et nos modes de consommation, qui se modifient sous l’effet d’une prise de conscience individuelle et collective, le monde du travail connaît sa révolution. Finis les parcours professionnels linéaires et l’homogénéité des profils, place à la diversité.

Diversités de formations, d’horizons, transversalité des savoirs et pluridisciplinarité, tels sont les nouveaux visages du travail. Mais derrière cette variété apparaissent deux considérations largement partagées et très contemporaines : le désir de s’inventer une trajectoire professionnelle particulière et la quête de sens.

Quête de sens

Les mutations vécues par le monde du travail ces dernières décennies ont accouché d’une nouvelle conscience chez les salariés : la rémunération et les avantages sociaux offerts par l’entreprise n’incarnent plus l’alpha et l’oméga d’une carrière. L’engagement environnemental, la parité homme-femme ou l’insertion de personnes handicapées sont au nombre de leurs nouvelles préoccupations. Les futurs employés désirent adhérer aux valeurs défendues par une société, à son éthique.

Dans la web-série La Gueule de l’emploi, créée par Welcome to the Jungle, on découvre des femmes et des hommes aux parcours professionnels atypiques, dont le moteur est l’accomplissement personnel, mais aussi la volonté de changer les choses, d’aider les autres.

Charlotte de Vilmorin, cheffe d’une entreprise de location entre particuliers de véhicules adaptés aux handicapés connaît le casse-tête quotidien du déplacement pour les personnes à mobilité réduite (elle est elle-même en fauteuil roulant). En mettant au service des autres son expérience et les solutions innovantes qu’elle a imaginées, elle ne se contente pas d’exercer une activité professionnelle rémunératrice. Elle y ajoute une dimension humaine et sociale, un supplément d’âme, un sens.

Un monde du travail qui a de la gueule

Les exemples de La Gueule de l’emploi donnent une vision dynamique du monde du travail. En insufflant à leurs projets une force quasi-militante, les protagonistes de chaque épisode inventent les activités professionnelles de demain, à cheval sur l’innovation et l’engagement politique.

C’est le cas d’Elliott Lepers, designer à l’origine de l’application 90 jours (qui aide l’utilisateur à s’impliquer à son niveau pour la transition écologique) ou du Mouvement (un groupe de citoyens qui s’empare de causes à défendre pour l’intérêt général).

Ces innovateurs altruistes prouvent qu’il n’y a plus de «voie royale» pour réussir sa vie professionnelle. Ainsi Ahmad Habibi, réfugié afghan, apprend à coder dans une école parisienne et rêve de concevoir des applications destinées à aider la communauté afghane en France. Youssouf Fofana, créateur de la marque vestimentaire Maison Château Rouge, a fondé l’association Les oiseaux migrateurs pour soutenir les PME et TPE africaines…

Des parcours singuliers

Les personnages de cette web-série disposent tous d’un CV singulier. Leurs parcours font montre d’une incroyable diversité : origines plurielles, tant sociales qu’ethniques, itinéraires scolaires hétérogènes (multi-diplômés ou sortis précocement du système éducatif). Derrière ces multiples différences, ils partagent tous un même objectif : faire de leur métier plus qu’un simple emploi.

Ces forces vives démontrent qu’on peut donner un sens à son travail, qu’éthique peut rimer avec réussite, qu’être bienveillant et philanthrope ajoute un supplément d’âme au succès.

La Gueule de l'emploi,

la nouvelle série web-documentaire de Welcome to the Jungle

A découvrir sur Welcome to the Jungle

Slate.fr

Newsletters

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Les pourboires aux États-Unis, un paradoxe économique

Faut-il les conserver ou les supprimer?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du...

Pourquoi vous n’avez pas d’amis ni d'amies au travail

Pourquoi vous n’avez pas d’amis ni d'amies au travail

Spoiler: c'est (encore) la faute de la technologie.

Newsletters