Monde

La Floride n’a pas contrôlé les antécédents de ses acheteurs d’armes en raison d’un login incorrect

Temps de lecture : 2 min

Et ça a duré comme ça pendant plus d'un an.

 Le 24 mars 2018, à Washington DC et dans d’autres villes des USA, des centaines de milliers d’étudiants et de citoyens ont marché en faveur du contrôle des armes, après la tuerie de Parkland.  | Mobilius in Mobili via Flickr CC License by

Rappelez-vous, le 14 février 2018, un homme de 19 ans avait ouvert le feu dans son ancien lycée, à Parkland, près de Miami. Il avait tué 17 personnes avec un fusil semi-automatique acheté légalement, malgré des signalements sur son comportement violent et ses publications sur les réseaux sociaux. L’événement avait provoqué une très grande émotion en Floride et dans tous les États-Unis.

Récemment, le pays a appris que l’état du sud des États-Unis a accordé pendant plus d’un an, entre février 2016 et mars 2017, des permis de port d’armes sans contrôler les antécédents des acheteurs. La raison? La fonctionnaire responsable des demandes ne pouvait pas consulter la base de données du système fédéral de vérification du FBI, car elle n’arrivait pas à s’y connecter, selon Gizmodo. Son nom d’utilisateur était incorrect.

Si l’employée a fait remonter le problème rapidement, elle n’a par la suite pas appelé le service en charge pour le régler, n’a plus jamais répondu aux mails et n’a jamais effectué les vérifications. Il a fallu qu’un autre employé trouve étrange que son département n’ait pas reçu de refus de la part du système de vérification du FBI «depuis un petit moment». Un rapport de l’Inspection générale du département de l’Agriculture de Floride a révélé l’affaire, qui a été reprise par le quotidien Tampa Bay Times.

Les permis de port d’armes étaient principalement pour des «armes dissimulées», comme des pistolets portées sous un vêtement ou dans un sac.

Le républicain, Adam Putnam, candidat au poste de gouverneur et commissaire à l'Agriculture de Floride, a expliqué que des vérifications sur les antécédents des demandeurs de port d'armes avaient finalement été effectuées pour la période concernée, environ treize mois. Résultat, sur les 365 dossiers traités directement par la fonctionnaire mise en cause, 291 permis de port d'armes ont été annulés. La fonctionnaire a, par la suite, été limogée.

Newsletters

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Les États-Unis connaîtront-ils le destin de la république de Weimar?

Identification d'un ennemi extérieur, repli identitaire, patriotisme émotionnel... sont souvent à l'origine du déclenchement d'une guerre.

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

La Maison-Blanche poursuivie pour n'avoir pas traduit en langue des signes les allocutions sur le Covid-19

Ce manquement viole le premier amendement et aurait pu mettre en danger des personnes sourdes et malentendantes.

Aux États-Unis, des voix de gauche critiquent Black Lives Matter

Aux États-Unis, des voix de gauche critiquent Black Lives Matter

Plusieurs universitaires proches du socialisme s'opposent à un discours antiraciste qui a tendance à évacuer l'analyse de classe.

Newsletters