Monde

Des rats déminent le Mozambique

Temps de lecture : 2 min

Au Mozambique, une ONG a trouvé un moyen bon marché de déminer des terrains avec une grande efficacité sans avoir recours aux méthodes habituelles, détecteurs de métaux et autres chiens dressés: des rats démineurs.

Loin d'être des kamikazes, le faible poids des animaux leur permet de passer sur les mines sans les déclencher (il faut environ 5kg pour les faire exploser, ils en pèsent trois fois moins). Leur entraînement, qui coûte 6.000 euros (quatre fois moins coûteux que celui d'un chien) leur apprend à distinguer le déclic des mines et à alerter les dresseurs.

C'est un ingénieur mécanique belge qui a eu l'idée du dispositif «en lisant un article sur les gerbilles qui détectent des explosifs grâce à leurs dons olfactifs». Il a basé son ONG, APOPO, en Afrique car c'est le continent où les mines font le plus grand nombre de victimes.

Au Mozambique, c'est une guerre civile de seize ans qui a laissé derrière elle des milliers de mines anti-personnelles. APOPO a déjà déminé un million de mètres carrés dans le pays, et la pays espère désormais s'être complètement débarrassé du fléau en 2014.

[Lire l'article complet sur France 24]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: Mine, U.S. Army Materiel Command, Flickr, CC

Newsletters

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

En Chine, un homme a dû verser 6.300 euros à son ex-femme pour les tâches domestiques effectuées

Depuis le 1er janvier 2021, une loi permet au conjoint qui s'occupe des tâches ménagères et des enfants de demander une compensation financière lors du divorce.

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Certains organismes terrestres pourraient survivre sur Mars

Les bactéries ont été envoyées dans la stratosphère terrestre, dans des conditions similaires à celles de la planète rouge.

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

Ce que la damnatio memoriae, cancel culture de la Rome antique, nous dit sur l'après-Trump

En souhaitant effacer de l'histoire certaines personnalités, les Romains ont fait tout le contraire. Une leçon à méditer, surtout avec des ex-dirigeants comme Trump.

Newsletters