Tech & internet

Recherche maison imprimée en 3D, deux chambres, un balcon

Temps de lecture : 2 min

C'est possible, mais il faudra déménager en Hollande.

Une maison pas comme les autres | Capture d'écran via Youtube CC License by
Une maison pas comme les autres | Capture d'écran via Youtube CC License by

Après avoir réussi l'impression d'un pont en 3D en octobre dernier, les Pays-Bas sont le premier pays du monde à accueillir des maisons viables imprimées en 3D, dans la ville d'Eindhoven, en Hollande. Une invention qui pourrait révolutionner le monde de la construction.

Intitulé Project Milestone, il est porté par l'entreprise Van Wijnen, la municipalité et l'université d'Eindhoven. Décrites comme «d'imprévisibles blocks entourés de verdure», ces maisons montrent que l'impression 3D permet une large liberté dans la forme, là où les constructions traditionnelles sont beaucoup plus rigides.

Dès l'année prochaine, cinq de ces maisons seront proposées à la location. La plus petite, avec deux chambres, a déjà reçu les propositions d'une vingtaine de familles à peine une semaine après la diffusion des premières images.

Moins de ciment, plus écolo

Le ciment est imprimé selon le design d'un architecte et permet de créer, couche après couche, un mur. «On n'a pas besoin des moules utilisés aujourd'hui pour créer les maisons, alors on utilise uniquement la quantité de ciment nécessaire», a rapporté Rudy van Gurp, manager de l'entreprise Van Wijnen, au Guardian.

«Comme le ciment est l'une des premières sources d'émissions de CO2 dans le monde, ça va permettre de les réduire», poursuit-il. Une technique qui permet aussi de diminuer le coût financier des matières premières et de répondre à la pénurie de maçons qui sévit en Hollande.

L'imprimante 3D ressemble à un grand bras robotisé dont l'embout projette une formule de ciment spécial à la texture «crème fouettée». Capture d'écran Youtube.

Pour le moment, l'imprimante ne s'occupe que des murs intérieurs et extérieurs des logements. Mais d'ici à la cinquième maison construite, les fabricants espèrent que les tuyaux d'évacuation et tout le gros oeuvre soient aussi construits grâce à l'imprimante. L'entreprise souhaite également que l'imprimante fasse son entrée à l'intérieur du site de construction pour réduire, un nouvelle fois, les coûts.

La possibilité d'incorporer des capteurs sans fil directement à l'intérieur des murs pour permettre de créer une maison connectée –équipements lumineux, chauffage, technologies de sécurité– est également évoquée.

Maisons sur mesure

Pour van Gurp, la vrai beauté de cette innovation est la personnalisation qu'elle permettra dans le futur: «Nous sommes vraiment en train de franchir une étape, bientôt les gens pourront créer le propre design de leur maison et l'imprimer ensuite. Ils pourront faire en sorte que la maison leur plaisent, pourront la personnaliser et en choisir l'esthétique.» Pour lui, la construction de maison grâce à cette technologie devrait être à la mode d'ici cinq ans. Il estime que d'ici là, au moins 5% des constructions hollandaises seront produites de cette façon pour répondre à la pénurie de main d'oeuvre dans le secteur du bâtiment.

Les cinq maisons devraient être terminées d'ici à 2019. Theo Salet, professeur à l'université Eindhoven explique que pour le moment «ni le gouvernement, ni la municipalité, ni l'université ne peuvent faire ça seuls, l'industrie non plus car c'est trop cher». On ne connait, d'ailleurs, pas encore le prix de ces maisons.

Slate.fr

Newsletters

Facebook est comme un ex relou: si vous le quittez, il ne vous laissera pas l’oublier

Facebook est comme un ex relou: si vous le quittez, il ne vous laissera pas l’oublier

J’ai délaissé Facebook dix jours. Dix jours durant lesquels le réseau social a eu très peur que je l’oublie.

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

Quelqu'un disparaît de votre vie, vous ignore, mais apparaît toujours dans votre vie numérique.

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Business, expertise, partages... La communauté des fanas du narguilé fonctionne-t-elle comme les autres?

Newsletters