Politique

Burn-out à l'Assemblée? Plutôt un «gouvernement très mal organisé», estime Fabien Di Filippo

Temps de lecture : 2 min

Macron veut tout faire passer en vitesse avant l'été, dénonce le député Les Républicains.

Fabien Di Filippo | Capture d'écran FTVi
Fabien Di Filippo | Capture d'écran FTVi

Invité de L'Instant politique sur France info mardi 5 juin, Fabien Di Filippo, député Les Républicains de Moselle, s'est exprimé sur les réformes en cours. Concernant celle de la SNCF, il a estimé que «la grève est une conséquence d’une grosse faiblesse sur le dialogue social de ce gouvernement», assénant qu'il faut «dialoguer avec les syndicats».

Réagissant à la publication d’un tract Les Républicains très centré sur l'immigration, Fabien Di Filippo a qualifié le projet d'Emmanuel Macron de «résignation»: «La France abandonne sur beacoup de plans: l'économie, les valeurs républicaines».

Interrogé par Slate (à 7') sur le rythme de travail à l'Assemblée nationale –François de Rugy ayant fustigé une surcharge– Fabien Di Filippo a répondu «adorer ce qu'il fait, tous les jours du lundi au dimanche, de 6h à 23h». Le député LR déplore cependant un travail parlementaire mal organisé: «Le gouvernement présente des textes impréparés, c'est pour ça que vous finissez avec 3.000 amendements».

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les soirs à 19h20

Newsletters

Réformes des retraites: l'opinion publique a-t-elle plus de sympathie pour la radicalité?

Réformes des retraites: l'opinion publique a-t-elle plus de sympathie pour la radicalité?

Le soutien aux grévistes demeure élevé.

Mémorial

Mémorial

Un comédien menacé quitte la Russie après avoir critiqué Poutine et la religion

Un comédien menacé quitte la Russie après avoir critiqué Poutine et la religion

Alexandre Dolgopolov est un humoriste de 25 ans. Lors d’un stand-up, il s’est moqué du président russe et de la religion catholique. Après que la police se soit renseignée sur son cas, il a décidé de fuir.

Newsletters