Sciences

Il y a un milliard d'années, une journée durait un peu moins de 19 heures

Temps de lecture : 2 min

Et les jours rallongent encore de quelques fractions de secondes par an.

La lune vue par la Nasa | Nasa via Unsplash CC License by
La lune vue par la Nasa | Nasa via Unsplash CC License by

Si vous n'arrivez déjà pas à tout faire dans votre journée, rassurez-vous, il y a un milliard d'années, chaque jour comptait 18 heures et 41 minutes. La Lune était alors plus proche de la Terre de quelques 45.000 km. Or, plus elle s'éloigne, plus la rotation de la Terre ralentit. L'éloignement progressif des deux astres provoque un phénomène quasiment imperceptible: chaque année, les jours rallongent de 0,000013 seconde environ.

À l'origine de cette découverte, une équipe de scientifiques de l'académie nationale des sciences des États-Unis (la NAS), dirigée par Stephen Meyer et Alberto Malinverno. Les scientifiques ont utilisé une combinaison de théories astronomiques et les signatures géochimiques de très anciennes pierres pour réaliser leurs calculs.

En gagnant 1,74 millième de seconde par an depuis 700 millions d'années, les jours ont rallongé. Tout porte à croire que ce processus va continuer pendant encore... quelques millions d'années.

Les cycles Milankovitch

En 1941, l'ingénieur et astronome Milutin Milankovitch avait déjà commencé à élaborer des calculs en rendant compte de l'alternance des cycles glaciaires et interglaciaires durant le Quaternaire. En fonction de trois paramètres (l'excentricité, l'obliquité et la précision), il a pu établir des cycles dits «cycles de Milankovitch» qui expliquent les changements climatiques naturels sur Terre.

Les scientifiques américains se sont inspirés de cette théorie et y ont ajouté les mesures d’oscillation de la Terre. Ils ont également mesuré la proportion de cuivre et d"aluminium dans des sédiments marins chinois et à l'intérieur de la Dorsale de Walvis, au sud de l'Atlantique, pour effectuer leurs calculs. Leur travail a permis de remonter plus loin qu'aucun autre scientifique auparavant.

«Nous cherchions à reconstruire les cycles de Milankovitch parce qu'ils fournissent un outil très puissant pour évaluer l'histoire de notre planète et aussi le système solaire. Ce sont un peu comme des panneaux de signalisation qui nous permettent de se déplacer dans l'histoire géologique, a expliqué Stephen Meyer au Guardian. Par exemple, l'identification des cycles de Milankovitch dans des sédiments traversant ces derniers millions d'années ont révolutionné notre compréhension de la nature de l'âge de glace, de l'instabilité de la calotte glacière et du fonctionnement du système climatique.»

Dans quelques millions d'années, la Lune devrait se stabiliser et les jours arrêter de rallonger. Mais ce jour-là, la Lune ne sera plus visible que par une moitié de la Terre.

Slate.fr

Newsletters

Pourquoi l’Australie a-t-elle été découverte si tard par les Européens?

Pourquoi l’Australie a-t-elle été découverte si tard par les Européens?

L'Australie n'a vu son premier Européen qu'un siècle après l'Amérique.

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

Pourquoi les personnes dépressives ont-elles autant de mal à dormir?

La découverte d'une quarantaine de liens neuronaux entre dépression et mauvais sommeil pourrait fournir une partie de la réponse.

Une enfance difficile aide-t-elle à mieux détecter les mensonges?

Une enfance difficile aide-t-elle à mieux détecter les mensonges?

Comment nos conditions de vie au plus jeune âge pourraient conduire à une spécialisation de nos capacités cognitives.

Newsletters