Politique

«Ça ne m'aurait absolument pas dérangé de porter un uniforme à l'école», assure le député LREM Hervé Berville

Temps de lecture : 2 min

Hervé Berville estime qu'un type de vêtement unique n'est dommageable «ni pour les parents, ni pour les enfants».

Hervé Berville | Capture écran france info
Hervé Berville | Capture écran france info

Invité de L'Instant politique sur France info lundi 4 juin, Hervé Berville, député LREM des Côtes-d'Armor, a soutenu l'idée d'un service national obligatoire. Ce dernier peut, selon lui, «permettre à un certain nombre de jeunes de s'engager et de se rencontrer», opérant ainsi un «brassage nécessaire» dans notre société.

Interrogé sur sa première année de mandat, celui qui est aussi porte-parole du groupe parlementaire La République en marche à l'Assemblée nationale a reconnu qu'il y avait des moments «où on aimerait que ça aille plus vite» tout en insistant sur le caractère «passionnant» de sa mission.

À la question de Slate (7'50) –«Mamoudou Gassama va être régularisé. On apprenait lundi qu’un autre sans-papier, tunisien, qui a sauvé deux enfants d’un incendie en 2015, est sommé de quitter la France. Pourquoi cette différence?»– Hervé Berville a répondu qu'il appartenait «aux services compétents de l'étudier», avec «la même impartialité» que les autres demandes.

Slate est partenaire de L'Instant politique, sur la chaîne France info, tous les soirs à 19h20

Slate.fr

Newsletters

Siéger au Parlement européen avec moins de 12.000 voix? C'est possible

Siéger au Parlement européen avec moins de 12.000 voix? C'est possible

Plus de 300 millions de personnes issues de vingt-sept pays sont appelées aux urnes pour élire 705 eurodéputé·es –dont un siège un peu particulier.

Pour Dominique Bourg, «les difficultés, c'est pour maintenant»

Pour Dominique Bourg, «les difficultés, c'est pour maintenant»

La tête de liste Urgence écologie a alerté sur les dangers imminents du changement climatique et sur la nécessité absolue d'une action des pouvoirs publics.

Bâillonner Nick Conrad, un symptôme du conservatisme de la «Douce France»

Bâillonner Nick Conrad, un symptôme du conservatisme de la «Douce France»

De quoi faut-il le plus s'inquiéter: que le rappeur clame avoir «baisé et brûlé la France» ou que le ministre de l'Intérieur veuille saisir le procureur de la République pour censurer une œuvre?

Newsletters