Égalités / Société

Après des années de plaintes, H&M vend enfin des vêtements à la bonne taille au Royaume-Uni

Temps de lecture : 2 min

Les mesures sont désormais plus adaptées aux morphologies des femmes britanniques.

Une tenue, des femmes | Capture d'écran via Youtube License by
Une tenue, des femmes | Capture d'écran via Youtube License by

La marque suédoise H&M a décidé d'ajuster les tailles de ses produits pour correspondre à sa clientèle britannique.

Comme l'a expliqué un porte parole de la grande enseigne de prêt-à-porter auprès du Huffington Post, «après plusieurs retours de la part de la clientèle, nous allons faire ce qu'il faut pour changer les mesures de nos vêtements pour femmes et être en accord avec les tailles au Royaume-Uni. Par exemple, une taille 12 sera maintenant une taille 10».

Une taille de plus

L'été dernier, une shoppeuse britannique s'était indignée de la différence de taille entre deux marques: «Vous devez faire quelque chose! H&M 16 (bleu) VS Primark 16 (noir). Vraiment pas cool.»

Les consommatrices britanniques étaient obligées de prendre de plus grandes tailles chez H&M, car la marque ne pratique pas la même conversion que ses concurrents: là où le 12 est censé correspondre au 40 français, H&M vend en fait un 38. Pour les Anglaises, la taille 12 devient alors trop petite.

«C'est un processus graduel et on ne peut pas affirmer que ce sera efficace à 100%, relativise le porte-parole de la marque. Les nouvelles tailles sont déjà disponibles en rayon et bientôt sur le net, nous essayons au maximum que la transition se fasse dans la douceur. Nous prions nos clientes de bien essayer les articles et vérifier les mesures.»

«Fat tax»

Il y a quelques semaines, c'est la marque New Look qui avait été épinglée par des clientes pour pratiquer des prix plus élevés sur les grandes tailles. Au-dessus de la taille 16, il fallait par exemple compter 13£ (15€) au lieu de 5£ (6€) pour un t-shirt –alors que la taille moyenne des femmes au Royaume-Uni est... 16.

Accusée de pratiquer une «fat tax», la marque a promis de réfléchir à une nouvelle façon de fixer ses prix: «Pour assurer que de telles différences de prix ne se reproduisent pas dans le futur, nous sommes en train de revoir le modèle économique de notre collection grandes tailles, afin qu'il fonctionne au mieux pour les clientes et notre business.».

Slate.fr

Newsletters

Aux États-Unis, 60% des managers hommes ont peur de travailler avec des femmes

Aux États-Unis, 60% des managers hommes ont peur de travailler avec des femmes

Depuis #MeToo, de plus en plus d'hommes révèlent être inquiets et méfiants lorsqu'ils sont amenés à interagir avec des collègues féminines.

La critique ciné, un milieu toujours verrouillé par les hommes

La critique ciné, un milieu toujours verrouillé par les hommes

Les journalistes femmes doivent composer avec le sexisme polymorphe d'un monde encore majoritairement masculin, qui ne leur fait pas de cadeau.

«Que Sea Ley», quand l'Argentine se révolte pour accéder à l'IVG

«Que Sea Ley», quand l'Argentine se révolte pour accéder à l'IVG

Présenté à Cannes, le documentaire argentin explique en quoi interdire l'interruption volontaire de grossesse revient à piétiner la dignité des femmes. Et à les mettre en danger.

Newsletters