Monde

Vous serez nombreux et nombreuses en Grèce cet été (et vous allez polluer)

Temps de lecture : 2 min

«Nous ne pouvons pas continuer à avoir de plus en plus de touristes», s'alarme un écologiste grec.

Une horde de touriste sur le canal de Corinthe | Gilles Messian via Flickr CC License by

La Grèce attend près de trente-deux millions de touristes cette année, plus qu'aucune autre année enregistrée jusqu'à présent. Les voyageurs et voyageuses affluent pour profiter des plages de sable fin, des ciels orangés, des lacs volcaniques et des petites maisons blanches et bleues. Après avoir connu la crise et manqué d'être expulsée de l'euro, la Grèce peut souffler. Environ un habitant ou habitante du pays sur cinq travaille dans le secteur du tourisme. Pourtant, à trop hautes doses, l'activité touristique nuit à l'environnement.

Nikos Chrysogelos, écologiste grec, met en garde: «Nous ne pouvons pas continuer à avoir de plus en plus de touristes». Il explique au Guardian qu'il craint surtout pour les petites îles: «Le danger est que les infrastructures ne soient pas prêtes et que tout revienne comme un boomerang si nous nous contentons de regarder les chiffres et ne réfléchissons pas à un modèle durable de tourisme.»

Bénédiction et malédiction

Nikos Zorzos, le maire de Santorini, petite île grecque, ne peut que confirmer. Il a été obligé de limiter les bateaux de croisièrs l'année dernière alors que près de deux millions de touristes affluaient. L'île de 76 km2 , l'équivalent de Strasbourg, a enregistré 5,5 millions de séjours d'une nuit générant une augmentation drastique de la consommation d'énergie et d'eau.

«C'est une augmentation radicale et on est toujours en train d'essayer de rattraper les choses.» L'élu se lamente: «On a construit de nombreuses stations de dessalinisation et on est en train d'ériger la plus grande de Grèce, mais seulement dans cinq ans et je ne suis même pas sûr que ce soit suffisant.»

Plus de 2 milliards de touristes attendus en 2030

En 2017, le tourisme international a progressé de 7% selon l'organisation mondiale du tourisme. C'est le meilleur résultat depuis sept ans. En 2018, il devrait encore augmenter de 4 à 5%.

Selon une étude de Nature Climate Change parue en mai, l'activité touristique serait responsable de 8% des émissions mondiales de gaz à effet de serre. Les chercheurs ont compilé les émissions associées aux transports mais aussi aux biens et services consommés par les voyageurs et voyageuses: hotellerie, restauration, piscine, achats...

L'accord sur le climat de Paris n'aidera certainement pas à oeuvrer dans ce domaine, puisqu'il ne contient pas de mesures concernant le tourisme ou l'aviation. Il y a cinquante ans, les touristes internationaux étaient environ trente millions, aujourd'hui ils sont plus d'un milliard et ce chiffre devrait encore doubler d'ici à 2030.

Newsletters

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

L'indépendantisme écossais se rebiffe contre la BBC

En interrompant la diffusion des conférences de presse de la Première ministre sur la pandémie de Covid-19, la chaîne britannique s'est attirée les foudres de nombre d'Écossais·es.

La mort de Ruth Bader Ginsburg changera-t-elle la face de l'Amérique?

La mort de Ruth Bader Ginsburg changera-t-elle la face de l'Amérique?

Ce vendredi 18 septembre, la juge à la Cour suprême Ruth Bader Ginsburg est morte, ouvrant une bataille homérique pour son remplacement à la Cour suprême. Un événement qui fait encore monter le degré d'hystérie dans la campagne électorale...

L'Europe a changé de ton face à la Chine

L'Europe a changé de ton face à la Chine

Malgré une volonté politique affichée des deux côtés, le sommet entre Xi Jinping et les dirigeant·es de l'Union européenne n'a pas réglé tous les sujets mis sur la table des négociations.

Newsletters