Sociéte / Tech & internet

«Je lui ai demandé de me laisser tranquille, et c'est là que ça a dégénéré»

Temps de lecture : 3 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Clara, une jeune femme harcelée par un homme avec qui elle a passé une nuit, et qui la menace notamment de dévoiler des photos intimes.

Kristen Stewart dans Personal shopper d'Olivier Assayas (2016). | Capture d'écran YouTube
Kristen Stewart dans Personal shopper d'Olivier Assayas (2016). | Capture d'écran YouTube

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast», dont vous pouvez retrouver les épisodes ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c’est par là.

Chère Lucile,

J'ai vécu une rupture douloureuse l'année dernière, et depuis je ne recherche que des mecs pour m'amuser.

Ça me convenait très bien, et ça se passait très bien, jusqu'à que je rencontre un mec, avec qui j'ai passé une nuit, avec qui c'était bien mais qui est devenu très collant.

Ne voulant pas aller plus loin, je lui ai demandé de me laisser tranquille, et c'est là que ça a dégénéré.

Il me menace maintenant, seulement par sous-entendus, de dévoiler des photos de moi (nous avions échangé quelques sextos), ainsi qu'une vidéo qu'il a prise à mon insu, voire «plus» (je lui ai demandé ce que «plus» était, il m'a dit qu'il connaissait des gens qui pouvaient «s'occuper de moi»), et là je ne sais plus comment le gérer.

Il veut que je continue à coucher avec lui (ce que j'ai refusé catégoriquement), sinon il m'arrivera malheur.

En bref, je pense que je me suis mise dans la merde.

Merci d’avance de votre lecture,

Clara

Chère Clara,

Non, vous ne vous êtes pas mise dans la merde. C’est important que vous preniez conscience que vous n’avez rien fait de mal. Qu’envoyer des sextos avec quelques photos est entré dans les mœurs. J’en ai envoyés pour ma part une certaine quantité, et s'ils devaient ressortir pour me porter préjudice, ce ne serait la faute légalement que de la personne qui brise ma confiance et s’en sert contre moi.

Vous faire chanter, même à mots couverts, pour obtenir des faveurs sexuelles, est répréhensible par la loi. Diffuser des photos et vidéos intimes de vous si vous refusez de laisser votre corps à sa disposition s’appelle du revenge porn et est également puni par la loi. En septembre 2016, la peine encourue pour ce délit a été portée à deux ans d’emprisonnement et 60.000 euros d’amende. Les menaces qu’il porte à votre encontre sont inadmissibles et aucun homme ne possède le corps d’une femme parce qu’elle a échangé avec lui quelques textos et un rapport sexuel. Jamais aucun homme ne possède le corps d’une femme, que ce soit pour la vie ou jusqu’à ce qu’il s’en lasse.

Vous avez des recours Clara, parlez-en autour de vous. Je sais que la honte domine dans ce genre de cas, que vous avez l’impression que c’est de votre faute si cette histoire a tourné de cette manière. Mais parlez-en jusqu’à ce que vous trouviez quelqu’un qui vous comprenne et vous soutienne. Cette personne, et j’espère ces personnes, seront votre sécurité. Vous ne pouvez pas affronter seule cette violence absurde et ces menaces. Gardez précieusement les messages qu’il vous adresse. Ce sont vos preuves de son comportement répréhensible et elles aussi, elles vous protègent. Ensuite, et même si cela vous semble être une épreuve, il faudra aller voir la police. Avec ces éléments, vous pouvez porter plainte.

Vous n’êtes pas seule, Clara. Et vous n’avez rien fait de mal. Vous ne méritez pas d’être jugée sur vos actes qui sont naturels et vous méritez encore moins d’être punie de quoi que ce soit. C’est cet homme qui est un danger, qui abuse de votre confiance et vous menace. Ne l’oubliez jamais. N’ayez pas honte. Il va falloir être courageuse pour vous défendre de cette rencontre toxique, qui n’est pas une fatalité, je le rappelle. Entourez-vous, soyez en colère, faites-vous entendre. N’oubliez jamais que c’est votre honte qui le protège. C’est votre peur de lui et d’altérer votre réputation qui lui fera obtenir ce qu’il attend. Alors exprimez-vous. C’est lui qui mérite d’avoir honte. Et même plus encore.

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

Au fait, il sert à quoi le troisième gardien lors d’une compétition internationale?

Au fait, il sert à quoi le troisième gardien lors d’une compétition internationale?

Quasiment certain de ne pas disputer une rencontre, il est pourtant systématiquement présent lors des compétitions internationales, imposé aux différents sélectionneurs par un réglement de la Fifa. Une hérésie pour certains, mais peut-on s’en passer?

10 raisons pour lesquelles le changement climatique nous passe au-dessus de la tête

10 raisons pour lesquelles le changement climatique nous passe au-dessus de la tête

[TRIBUNE] On a le temps, on a d'autres priorités, on va s'en tirer comme d'habitude, et pourquoi refuser quelques degrés de plus?

Ce qui pousse les jeunes à la radicalisation islamiste (et à en sortir)

Ce qui pousse les jeunes à la radicalisation islamiste (et à en sortir)

Alors que la menace terroriste reste élevée, le travail de la recherche et des associations pour protéger notre jeunesse est plus que jamais vital.

Newsletters