Parents & enfants / Santé

Des parents perdent la garde de leur fils pour avoir traité son épilepsie avec du cannabis

Temps de lecture : 2 min

Les autorités de l'État américain de Géorgie ont placé le jeune de 15 ans dans un foyer.

Une serre où est cultivé du cannabis thérapeutique, dans l'Etat de New York en août 2016. DREW ANGERER / AFP
Une serre où est cultivé du cannabis thérapeutique, dans l'Etat de New York en août 2016. DREW ANGERER / AFP

Pour traiter les crises d'épilepsie de leur fils, Suzeanna et Matthew Brill ont essayé en vain tous les médicaments traditionnels. Ayant entendu parler des effets positifs du cannabis pour ces symptômes, ils en ont acheté illégalement et ont donné de l'herbe à fumer à leur fils.

La situation s'est améliorée radicalement: David, qui pouvait avoir jusqu'à dix crises par jour, a vécu 71 jours sans aucun problème de santé. Mais la mère a parlé de ce traitement alternatif au psychologue de l'enfant et quelques heures plus tard, la police locale de Macon, en Géorgie, était chez eux pour leur faire passer un test de dépistage de drogue.

Les Brill ont dû cesser le traitement au cannabis et David s'est retrouvé à l'hôpital pendant une semaine. Inculpés pour conduite irresponsable, les parents ont passé six jours en prison. Leur fils a été transféré dans un foyer pour enfants, où il vit depuis un mois et a eu plusieurs crises.

Alors que le cannabis à usage thérapeutique est légal dans 29 États américains, ce n'est pas le cas en Géorgie. Il est possible d'obtenir une carte médicale permettant de se procurer de l'huile avec une petite dose de THC, le principe actif du cannabis, mais la liste d'attente est de plusieurs années.

Les Brill ont commencé à lever des fonds pour payer un avocat afin de réobtenir la garde de leur fils, une procédure qui pourrait prendre un an.

En avril, les autorités sanitaires américaines ont recommandé d'approuver un médicament contre l'épilepsie contenant du cannabidiol. Si approuvé, ce serait le premier médicament sur prescription utilisant du cannabis aux Etats-Unis.

En février, un juge fédéral a rejeté une plainte qui visait à légaliser le cannabis thérapeutique sur tout le territoire américain, au nom du droit des individus à utiliser un médicament vital pour eux. Il y avait parmi les plaignants une fille de 12 ans originaire du Texas qui avait dû déménager dans le Colorado avec toute sa famille pour traiter son épilepsie avec de l'huile de cannabis.

Slate.fr

Newsletters

Les cours d'anglais ruinent-ils les chansons pop?

Les cours d'anglais ruinent-ils les chansons pop?

En théorie, elles sont plus sexy que les leçons de grammaire. En pratique, parfois beaucoup moins.

La santé mentale est aussi un facteur dans le choix d'avoir ou non des enfants

La santé mentale est aussi un facteur dans le choix d'avoir ou non des enfants

Pour les «childfree» qui invoquent des raisons d'ordre psychologique, c'est la double peine: aux injonctions de procréer s'ajoute le tabou des troubles mentaux.

Dépenser pour travailler, le lot commun des profs

Dépenser pour travailler, le lot commun des profs

Afin de fournir à leurs élèves du matériel pédagogique, les membres du personnel enseignant avancent leurs propres deniers.

Newsletters