Life

iSlate, la révolution est en marche

Slate.fr, mis à jour le 25.01.2010 à 11 h 03

Il y a trois ans, le patron d'Apple dévoilait l'iPhone et changeait radicalement le marché des téléphones portables intelligents, les Smartphones.

A nouveau, le monde de la technologie aura les yeux tournés mercredi 27 janvier vers San Francisco et la conférence Macworld où Steve Jobs dévoilera la très attendue tablette d'Apple. Elle devrait marquer une nouvelle ère en mariant étroitement les fonctionnalités d'un iPhone et d'un ordinateur portable. La promesse est celle du meilleur de ses deux mondes.

Par bien des aspects, le défi est encore plus important pour Apple qu'avec l'iPhone. Il s'agit cette fois de persuader les consommateurs d'acheter et d'utiliser un outil qui pour le moment ne semble correspondre à aucun besoin. La seule certitude des experts, c'est que si quelqu'un peut faire de la tablette l'instrument technologique de la décennie, c'est Steve Jobs. Et il semble maintenant satisfait de ce que ses ingénieurs ont conçu.

En fait, cela fait des années que des rumeurs existent sur des projets chez Apple autour d'une tablette informatique. Les premiers remonteraient à 1983!

La plupart des informations qui circulent aujourd'hui décrivent la tablette comme un iPhone ou un iPod touch avec une écran de 10 ou 11 pouces. Elle servira de livre électronique pour consulter des ouvrages, mais aussi des journaux et des magazines et aura par ailleurs les fonctionnalités de l'iPhone comme la navigation sur Internet, jouer, visionner des images et utiliser différentes applications pour faciliter la vie quotidienne.

Un article du Wall Street Journal ajoute qu'Apple a l'intention de vendre la tablette comme un outil qui pourrait être partagé au sein de la famille ou à l'école dans une classe.

Certains articles évoquent la possibilité que l'écran tactile soit de technologie OLED (à diodes électroluminescentes organiques) ce qui serait un grand avantage pour faciliter la lecture de livres notamment, mais présente un problème de coût presque insurmontable. Un écran OLED de 10 pouces coûte environ 400 dollars pièce contre 60 dollars pour un écran tactile LCD de même taille. Le tarif de la tablette d'Apple devrait être compris entre 700 et 1.000 dollars, ce qui milite pour l'écran LCD classique.

Le mystère autour de la tablette d'Apple reste encore grand. Il porte à la fois sur les logiciels, l'interface utilisateur et même le nom de l'appareil.

Pour ce qui est du nom de l'appareil, MacRumors.com a rassemblé un certain nombre d'éléments montrant qu'Apple a déposé les noms suivants: iSlate, MagicSlate, iGuide et iPad. Apple n'a pas seulement déposé iSlate mais a aussi acquis le nom de domaine iSlate.com, ce qui en fait l'hypothèse aujourd'hui considérée comme la plus probable.

Concernant les fonctionnalités de l'iSlate, les spécialistes estiment qu'il ne peut pas se contenter de l'interface et des possibilités d'un iPhone adaptées à un écran plus grand et plus lisible. La seule petite information disponible est une citation par le New York Times d'un ancien employé d'Apple déclarant: «Vous serez vraiment surpris de la façon dont vous serez amené à utiliser la nouvelle tablette.»

Une des questions importantes est de savoir comment sera émulé le clavier si la tablette doit servir d'alternative ou plutôt de substitut temporaire à un ordinateur portable.

Selon le Wall Street Journal, la tablette sera commercialisée à partir de mars, au moins aux Etats-Unis et elle coûtera entre 700 et 1.000 dollars, avec un prix la mettant entre l'iPhone et le MacBook.

Lire également sur la tablette d'Apple: Le cercle des ordinateurs plats, Apple: les tablettes font la loi et Le Buzz des tablettes.

Image de Une: La tablette étudiée par Apple en 1983 Frogg Design

Slate.fr
Slate.fr (9124 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte