Parents & enfants

Comment faire en sorte que vos enfants passent un bon moment à Disneyland alors que vous détestez ça

Temps de lecture : 3 min

Vous ne voyez que des files d’attente interminables, des cris et des pleurs? Pas de panique.

Encore juste un tour | Bertrand Guay / AFP
Encore juste un tour | Bertrand Guay / AFP

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Comment faire en sorte que vos enfants passent un bon moment à Disneyland alors que vous détestez ça?»

La réponse de Michael Lee, fan des parcs Disney:

Pour être honnête, si vous détestez vraiment les parcs Disney, n’y allez pas. Il existe tout un tas d’autres expériences à proposer à vos enfants ne ressemblant pas à un piège pour adultes imaginé par une souris… Économisez votre argent et évitez le stress inutile!

Cela dit, je ne connais pas énormément de personnes qui détestent réellement les parcs Disney, même si beaucoup ne les apprécient pas plus que ça, en tout cas pas autant qu’un fan comme moi. Et ils en ont tout à fait le droit! Nous sommes libres d’aimer ce que bon nous semble.

Selon moi, si vous êtes disposé à y aller et à essayer de faire passer un bon moment à vos enfants, une bonne solution consiste à limiter les facteurs de stress. Anticipez les aspects les plus stressants de votre journée et faites votre possible pour les atténuer.

Cinq astuces testées et approuvées

Vous redoutez peut-être les files d’attente interminables. Ou vous savez d’ores et déjà que votre enfant n’aura pas envie de partir à la fin de la journée et vous aimeriez éviter d’avoir à le traîner jusqu’à la sortie. Ou vous n’êtes tout simplement pas un grand fan des films Disney et une visite des parcs ne présente pas beaucoup d’intérêt à vos yeux.

Pas de panique! Il existe une solution à tous ces problèmes. Par exemple:

- Levez-vous de bonne heure, prenez un bon petit déjeuner et soyez au parc dès l’ouverture. (La plupart des guides conseillent d’arriver au moins trente minutes avant l’heure d’ouverture affichée.) Vous pourrez en voir beaucoup pendant les deux premières heures et les queues seront super courtes. C’est le moment idéal pour vous rendre aux attractions incontournables, où les files d’attente ont tendance à s’allonger au fil de la journée. Et à ce propos…

- Réduisez vos temps d’attente en utilisant l’application Disneyland gratuite. Si vous savez que vos enfants sont trop petits pour les montagnes russes, organisez votre visite en fonction. Si vos enfants sont un peu plus grands, envisagez de faire l’impasse sur les attractions qui ne leur correspondent pas. Un outil de planification comme l’application Disneyland vous permettra de vous organiser et d’être efficace plutôt que de passer des heures dans les files d’attente les plus longues alors que vous pourriez avancer plus vite.

- Faites une pause! Vous n’avez pas besoin de marcher tout le temps pour profiter de votre journée. Je conseille généralement aux gens de déjeuner tard (d’où le copieux petit déjeuner évoqué plus haut) et d’aller faire une sieste à l’hôtel. Vous pourrez ensuite retourner au parc et en voir un peu plus pendant la soirée, tandis que les autres familles se dirigeront vers la sortie en compagnie d’enfants fatigués et en pleurs.

- Laissez un peu de liberté à vos enfants. Si vous avez des enfants âgés de 10 ans et plus, vous pouvez envisager de les laisser faire la queue et l’attraction sans vous, ou même vous organiser pour les laisser visiter le parc tout seuls (ou avec un ou une amie) pendant quelques heures. Si vous êtes sûr que votre enfant est suffisamment mature pour ne pas s’attirer d’ennuis, cela vous permettra de faire une pause et de vous changer les idées.

- Surtout, fixez des attentes raisonnables avec vos enfants. Impliquez-les dans la planification! Décrivez-leur la visite dans les grandes lignes et expliquez-leur que vous ferez une pause dans l’après-midi. Demandez-leur quelles attractions ils souhaitent faire. Plus ils et elles seront impliquées, plus ils et elles apprécieront leur visite et plus l’expérience sera gratifiante pour vous. Mes parents avaient pour habitude de me lire The Unofficial Guide to Disneyland (Le Guide non officiel de Disneyland) et de me donner des idées pour ma visite du parc. À tel point que quand, adolescent, j’y suis allé avec un groupe d’amis, c’est moi qui les ai guidés vers nos attractions préférées!

Savoir s'arrêter

Le plus important selon moi consiste à éviter de trop vouloir en faire. Une journée aux parcs Disney revient généralement cher et les visiteurs ont naturellement tendance à vouloir rentabiliser leur argent. Mais si vous vous retrouvez à négocier le programme avec votre groupe («Encore un tour à Fantasyland, puis on rentre à l’hôtel», comme l’envisageait une vieille édition du Unofficial Guide, si je ne me trompe pas), vous risquez de devenir le pire des aventuriers de parc à thème! N’ayez pas peur d’appuyer sur le bouton «éjecter» si vous sentez que votre groupe faiblit et je vous garantis que vous passerez un bien meilleur moment…

Bonne chance!

Quora

Newsletters

La honte de la mère célibataire

La honte de la mère célibataire

J’ai choisi d'avoir des enfants toute seule. Alors pourquoi ce sentiment de honte?

Une enfance difficile aide-t-elle à mieux détecter les mensonges?

Une enfance difficile aide-t-elle à mieux détecter les mensonges?

Comment nos conditions de vie au plus jeune âge pourraient conduire à une spécialisation de nos capacités cognitives.

Les gens qui partent au même endroit tous les ans sont-ils plus heureux?

Les gens qui partent au même endroit tous les ans sont-ils plus heureux?

Par contrainte ou par choix, vous faites peut-être partie des ces nombreuses personnes qui retrouvent chaque année le même lieu de vacances.

Newsletters