Économie

Martin Hirsch et l'incohérence des salaires des patrons

Temps de lecture : 2 min

Les salaires des patrons reflètent-ils l'excellence de ces derniers? A étudier les rémunérations des dirigeants du Small 90 (l'indice des «petites» capitalisations françaises), la réponse est non pour Martin Hirsch, haut commissaire aux solidarités actives et Jean Gatty, président d'une société de gestion de portefeuille.

Les 9 actions qui ont le plus progressé depuis 2001 (+640% d'appréciation moyenne) sont celles des 9 patrons les moins bien payés (203.000 euros en 2008) », écrivent-ils dans Les Echos. «A l'autre extrême: les 9 actions les moins performantes (76% de dépréciation moyenne depuis 2001) sont celles des 9 patrons les mieux payés en 2008, avec 675.000 euros en moyenne.

Il y a donc une «déconnection entre les rémunérations et les performances», notent-ils dans leur tribune. A ceux qui protesteraient en disant que le cours de la Bourse n'est peut-être pas le meilleur critère, s'il y en a d'autres, «leur existence ne va pas de soi et devrait être démontrée et mesurée», concluent-ils.

[Lire l'article complet dans Les Echos]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une via Flickr

Newsletters

Concurrence

Concurrence

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

Reconversion professionnelle: du rêve à la désillusion

En France, un actif sur cinq a songé à quitter son emploi durant la crise sanitaire. De l'idée au passage à l'acte, encore faut-il anticiper pour éviter quelques déconvenues. 

Comment l’économie bénéficie-t-elle de l’épargne solidaire?

Comment l’économie bénéficie-t-elle de l’épargne solidaire?

Aujourd’hui, investir dans une épargne solidaire est avant tout un choix éthique et personnel. Pourtant, ce placement participe activement à la transition des entreprises pour répondre aux enjeux climatiques et devrait être mieux connu.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio