Life

Deezer va mal, Spotify déroule

Slate.fr, mis à jour le 25.01.2010 à 10 h 35

Deezer, le leader des sites d'écoute de musique en streaming dans le monde, serait proche de la fermeture, selon le site Electron Libre. La rumeur a enflé dans les coulisses du salon Midem, le Marché international du disque et de l'édition musicale, à la suite de l'annonce sur le site Internet du départ du patron de Deezer:

Avec le limogeage de Jonathan Benassaya à la tête de Deezer, le rêve de voir émerger un champion du streaming en France s'envole, et avec lui celui de transformer l'essai du succès d'estime incontestable remporté l'an dernier par les acteurs de ce marché, par manque de vision et d'investissement, dans le marketing et l'innovation logicielle.

La cause de l'échec de Deezer semble claire: le site n'a pas réussi son passage d'une offre intégralement gratuite à un service premium payant. Les actionnaires n'auraient pas apprécié que les prévisionnels qui leur ont été soumis en octobre 2009 leur aient «fait miroiter un taux de conversion en abonnés payant bien plus élevé que celui qu'a connu la formule Premium du service». Trois mois après son lancement, l'offre Premium ne compte que 10.000 abonnés, et l'objectif de 100.000 avant la fin 2010 semble difficilement atteignable.

Si Deezer semble promis à un avenir très incertain, son concurrent suédois Spotify n'en finit plus de gagner en popularité. La start-up s'apprêterait à lever 100 millions d'euros en Asie, en attendant de pénétrer sur le marché américain, où elle est attendue avec une impatience non contenue. Car Spotify est considéré comme le meilleur service de streaming au monde, comme l'expliquait Farhad Manjoo sur Slate:

Spotify, c'est un iTunes gratuit. Le service, qui a été lancé à la fin de l'année dernière, consiste en une simple application qu'on installe sur son ordi, et qui ressemble comme deux gouttes d'eau au célèbre player d'Apple. Mais au lieu de ne vous présenter que la musique que vous possédez déjà, Spotify vous offre un catalogue impressionnant de chansons complètement gratuites.

Et contrairement à Deezer, Spotify est en train de réussir avec brio son passage à un modèle payant, venant à bout des réticences d'une génération de consommateurs qui n'avaient jusqu'ici jamais payé pour écouter de la musique sur Internet.

[Lire l'article complet sur electronlibre.info]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de Une: visuel promotion du groupe électro Ratatat

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte