Santé / Sciences

Faut-il arrêter de manger à 15 heures?

Temps de lecture : 2 min

Concentrer tous ses repas six heures après son réveil pourrait être bénéfique pour la santé.

Oups, trop tard | Davmi Pics via Flickr CC License by
Oups, trop tard | Davmi Pics via Flickr CC License by

Les travaux d'une équipe de chercheurs menée par Courtney Peterson, spécialiste en sciences de la nutrition à l'université d'Alabama à Birmingham, laissent entendre que concentrer tous ses repas six heures après son réveil et ne plus rien avaler le reste de la journée serait bénéfique pour la santé, même sans autre modification de son régime alimentaire.

Selon cette étude publiée le 10 mai dans la revue Cell Metabolism, menée sur huit hommes en surpoids et bien partis pour devenir diabétiques, les bienfaits de ce type de jeûne intermittent se feraient notamment sentir sur la pression artérielle, la sensibilité à l'insuline et le stress oxydatif.

«Mangez tard le soir, c'est mauvais pour votre métabolisme»

Dans l'expérience de Peterson et de ses collègues, les participants, divisés en deux groupes, ont été suivis pendant dix semaines. Durant les cinq premières, les volontaires allaient manger exactement la même chose au petit-déjeuner, déjeuner et dîner –le premier groupe sur un laps de temps de six heures et le second de douze. Rebelote durant les cinq dernières, mais en invertissant les groupes. Dans tous les cas, les aliments ingérés étaient censés représenter un «régime américain typique».

Entre autres, les scientifiques ont observé une amélioration de la pression artérielle similaire à celle que produisent les médicaments contre l'hypertension. La chose aurait à voir avec une meilleure synchronisation entre prise alimentaire et rythme circadien –l'horloge interne de notre organisme.

«Si vous mangez tard le soir, c'est mauvais pour votre métabolisme», précise Peterson. «Nos corps sont optimisés pour faire certaines choses à certains moments de la journée et manger en raccord avec nos rythmes circadiens semble améliorer notre santé à bien des égards. Par exemple, notre corps contrôle mieux notre taux de glycémie le matin que l'après-midi ou le soir».

D'où la «logique» d'avoir terminé tous ses repas à 15 heures et de rester à jeun les dix-huit heures suivantes.

Newsletters

Les troubles alimentaires perturbent la sexualité et personne n'en parle

Les troubles alimentaires perturbent la sexualité et personne n'en parle

Entre une santé gynécologique altérée et une difficulté à dévoiler son corps, deux jeunes femmes touchées par l'anorexie témoignent.

«Il passe toutes ses journées chez sa maîtresse mais le soir, il rentre manger»

«Il passe toutes ses journées chez sa maîtresse mais le soir, il rentre manger»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Paulette, dont l'ex-compagnon infidèle continue à profiter financièrement.

Quand la solitude choisie devient un fardeau au fil des confinements

Quand la solitude choisie devient un fardeau au fil des confinements

Du temps pour soi, pas d'enfant à charge, un travail et un salaire: en théorie, ces personnes vivant seules réunissent toutes les conditions pour traverser la crise sanitaire au mieux. En pratique, la réalité est moins rose.

Podcasts Grands Formats Séries
Newsletters