Tech & internet / Monde

Les faux comptes Facebook explosent après la fusillade de Santa Fe

Temps de lecture : 2 min

Les premiers sont apparus à peine vingt minutes après l'annonce de l'attaque.

Le lycée de Santa Fe, au Texas, a fait l'objet d'une attaque armée le vendredi 18 mai. | Daniel Kramer / AFP
Le lycée de Santa Fe, au Texas, a fait l'objet d'une attaque armée le vendredi 18 mai. | Daniel Kramer / AFP

Le vendredi 18 mai dernier, une fusillade dans un lycée de Santa Fe a fait au moins dix morts et dix blessés. Il s'agit de la 22e attaque armée dans une école aux États-Unis depuis le début de l'année, a calculé CNN. De son côté, le Washington Post remarque à quel point, après chaque nouvelle fusillade, les faux comptes pullulent sur Facebook dans les heures qui suivent.

Les observateurs des réseaux sociaux sont eux-mêmes «toujours surpris», note le quotidien américain. Cette fois-ci, il a fallu moins de vingt minutes pour qu'apparaisse sur Facebook le premier faux compte au nom du suspect, Dimitrios Pagourtzis. Sur certains, le jeune lycéen de 17 ans porte une casquette à l'effigie d'Hillary Clinton; sur d'autres, sa photo de couverture est une bannière pro-Trump. Le symbole d'Antifa a aussi été repéré sur certains profils au nom du suspect.

Sur Twitter également, les fausses nouvelles se répandent à une allure folle lorsque survient un tel événement. Christopher Bouzy, gérant d'un site qui repère les faux comptes du réseau, a pu observer qu'en moins de trois heures, les tweets relayés par des bots ou des trolls évoquant la fusillade figuraient parmi le top 10 des tendances du réseau.

Qui crée ces faux comptes? Difficile à dire. Facebook s'efforce de les supprimer au fur et à mesure, mais d'autres éclosent aussitôt. Certains observateurs estiment que les modérateurs de la compagnie, qui sont environ 10.000, devraient être plus attentifs aux noms divulgués sur les réseaux d'informations dans de telles circonstances, pour mieux détecter les faux profils profils. Autre préconisation: imposer un délai de plusieurs heures entre le moment de la création d'un compte, et la publicité de celui-ci aux yeux de tous les internautes.

Slate.fr

Newsletters

Les applications dédiées aux règles profitent avant tout à ceux qui les font (souvent des hommes)

Les applications dédiées aux règles profitent avant tout à ceux qui les font (souvent des hommes)

Comme le reste des applis, celles de santé sont aussi faites pour vendre des publicités ou des informations personnelles.

«Le Livre Fantôme» réconcilie Instagram et la littérature

«Le Livre Fantôme» réconcilie Instagram et la littérature

Proposer chaque jour (ou presque) sur Instagram des pans d'un manuscrit à trous: c'est l'un des principes de la singulière aventure interneto-littéraire proposée par l'auteur Olivier Jacquemond.

Souriez, Facebook regarde votre famille

Souriez, Facebook regarde votre famille

Le réseau social veut scanner vos profils pour mieux connaître votre foyer.

Newsletters