Égalités / Monde

Le Canada proposera un troisième genre dans son recensement de 2021

Temps de lecture : 2 min

Le pays commence déjà à offrir d'autres options que masculin ou féminin dans certains de ses sondages.

La Gay Pride de Vancouver de 2008 | Scazon via Flickr CC License by

«Masculin», «féminin» ou «genre divers»; cette troisième catégorie pourrait être proposée aux Canadiens en 2021, lorsqu'ils répondront au recensement national, rapporte The Globe and Mail. Toutefois, la terminologie qui sera utilisée n'est pas encore figée. «Nous testons différentes options, et nous regardons comment les gens répondent», explique Marc Lachance, directeur du département des statistiques sociales et aborigènes de Statistics Canada. «Ensuite, nous modifierons et nous nous adapterons.»

C'est ainsi que dans un récent sondage concernant les opiacés, les sondés ont pu indiquer d'une part, leur genre de naissance, et d'autre part, leur genre actuel, avec la possibilité de choisir entre «masculin», «féminin», et une case «précisez s'il vous plaît». Le terme «catégorie non binaire» est également envisagé, au moins pour classer ensuite les données.

Cette décision de l'institut de sondage du Canada fait suite aux critiques de groupes LGBT+ à propos du dernier recensement en 2016. Les Canadiens n'avaient alors le choix qu'entre «masculin» et «féminin», comme dans une très grande majorité de pays. Le Gouvernement avait toutefois laissé le choix de ne remplir aucune de ces cases. Une option insuffisante selon les militants LGBT+, avec qui l'institut de sondage a depuis entamé des discussions. «Nous essayons de comprendre les concepts de sexe, de sexe à la naissance, de genre et d'identité de genre», détaille Marc Lachance.

Une troisième catégorie permettrait d'inclure, selon l'agence de sondages, «les personnes dont le genre actuel n'est pas exclusivement masculin ou féminin [...], les personnes qui se sentent incertains de leur genre, et les personnes qui se reconnaissent appartenir à la fois au genre masculin et féminin, ou ni à l'un ni à l'autre.»

En ajoutant une nouvelle case de genre à son recensement, le Canada rejoindra l'Inde, le Népal et le Pakistan, qui acceptent déjà d'autres catégories que «masculin» et «féminin» dans leurs statistiques.

Newsletters

Jusqu'au siècle dernier, les femmes qui riaient étaient dangereuses

Jusqu'au siècle dernier, les femmes qui riaient étaient dangereuses

Pour la gent féminine, s'esclaffer a longtemps été encadré, contrôlé et craint: ce n'est qu'au XXe siècle qu'elles ont pu se permettre de rire à gorge déployée.

L'invisibilisation des femmes de plus de 50 ans, un signe éclatant de la misogynie de notre société

L'invisibilisation des femmes de plus de 50 ans, un signe éclatant de la misogynie de notre société

Où sont les vieilles? Comment apprivoiser le vieillissement si mon corps à venir n'existe nulle part?

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Remplacer le mot «femme» par «personne qui a ses règles» est-il vraiment inclusif?

Aux États-Unis, l'emploi du mot «femme» est de plus en plus controversé. Mais suivre la logique de certains activistes s'avère périlleux.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio