Politique

Attaque au couteau à Paris: pourquoi Emmanuel Macron s'est-il montré si discret?

Temps de lecture : 2 min

Le président de la République a simplement réagi par deux tweets.

Que faire, que dire après un attentat? Depuis quelques années, François Hollande puis aujourd'hui Emmanuel Macron sont confrontés à cette alternative: faut-il réagir immédiatement ou continuer à gouverner comme si de rien n'était? Parler ou se taire?

Suite à l'attaque au couteau samedi 12 mai à Paris, revendiquée par l'organisation État islamique, qui a fait un mort et quatre blessés, Emmanuel Macron, en vacances au Fort de Brégançon, a choisi de réagir par de simples tweets:

Un vrai contraste avec la double attaque terroriste de Trèbes et de Carcassonne en mars, sur laquelle le président de la République s'était exprimé à plusieurs reprises, de même que le ministère de l'Intérieur, et à la suite de laquelle un hommage national avait été rendu au lieutenant-colonel Beltrame.

Comment expliquer un tel contraste?

Les réponses et analyses de Virginie Le Guay, cheffe-adjointe du service politique de Paris Match, Gaël Brustier, politologue et auteur du Désordre idéologique et Nicolas Tenzer, politologue et directeur de la revue Le Banquet, dans «Politique», l'émission de Marc Perelman et de Jean-Marie Colombani sur France 24 en partenariat avec Slate.

Retrouvez «Politique» tous les jeudis à 16h10 sur France 24 et les vendredis après-midi sur Slate.fr.

Slate.fr

Newsletters

Quel effet Coupe du monde pour les présidents?

Quel effet Coupe du monde pour les présidents?

1998-2018, vingt ans ont passé depuis la première victoire de la France en Coupe du monde de foot. Aujourd’hui, tout l’espoir d’un peuple repose sur les Bleus. Le jour de gloire n’est pas encore arrivé, mais le bonheur d’y croire emporte tout un...

Macron, ou le mec qui a un espoir de dingue

Macron, ou le mec qui a un espoir de dingue

Emmanuel Macron a tenu le 9 juillet son discours annuel devant les parlementaires réunis en Congrès au château de Versailles, avec un optimisme qui heurte les installés dans la déprime nationale.

Les décisions impulsives de Trump en politique étrangère se retournent contre lui

Les décisions impulsives de Trump en politique étrangère se retournent contre lui

Le retour de bâton risque de faire mal.

Newsletters