Égalités / Parents & enfants

La répartition des tâches ménagères est plus équitable dans les couples homos (sauf quand ils ont des enfants)

Temps de lecture : 2 min

Selon plusieurs sondages aux États-Unis, les couples de même sexe recréent une division des tâches inégalitaire quand ils deviennent parents.

Repas de bébé | Steve Garry via Flickr CC License by
Repas de bébé | Steve Garry via Flickr CC License by

Plusieurs études montrent que les couples de même sexe sont plus égalitaires en termes de partage des tâches ménagères, en partie car ils ne se conforment pas aux rôles typiquement assignés en fonction du genre. Mais aux États-Unis, de nouvelles données sur les couples homosexuels montrent que lorsqu'ils ont des enfants, ils retombent aussi dans une division du travail inégale, avec un parent qui gagne plus d'argent et un autre qui s'occupe plus des enfants et des tâches ménagères.

«Une fois que vous avez des enfants, il y a comme une pression pour que le couple retombe dans une division du travail typique, et on le voit maintenant même chez les couples de même sexe, explique le professeur de psychologie Robert-Jay Green. Les circonstances conspirent à recréer ces rôles traditionnels.»

Comme le résume Claire Cain Miller dans le New York Times, cela montre que ces rôles ne sont pas uniquement liés à des questions de genre; ils existent aussi parce que le monde du travail et la société américaines sont adaptées aux foyers avec un pourvoyeur principal de revenus.

Mêmes dynamiques que chez les hétéros

Une étude qui compare deux sondages faits en 1975 et 2000 révèle que les couples hétérosexuels signalaient une plus grande égalité dans la division du travail domestique en 2000 par rapport à 1975. Pour les couples homosexuels, le mouvement était inverse: il y avait plus d'inégalité en 2000. Selon un des chercheurs, c'est probablement parce qu'en 2000, plus de couples homosexuels étaient mariés et avaient des enfants.

Dans son étude sur le sujet, la professeure de psychologie Abbie Goldberg a trouvé que les inégalités étaient moins fortes lorsque les deux partenaires avaient des horaires flexibles ou s'ils gagnaient assez pour embaucher de l'aide.

«La vérité est que les couples de même sexe sont confrontés aux mêmes dynamiques que les hétérosexuels. Les choses se passent bien mais ensuite, si vous avez un bébé ou adoptez un enfant, tout à coup il y a une énorme quantité de travail.»

Ceci dit, les études montrent que même avec des rôles plus traditionnels, les membres de couples homosexuels ont généralement l'impression que la répartition du travail est équitable, ce qui n'est pas le cas dans les relations hétérosexuelles.

Certains couples disent que le fait que la répartition des tâches ne corresponde pas à des différences de genre, et aux attentes qui vont avec, rend les inégalités moins désagréables.

Interviewée par le New York Times, une femme au foyer en couple avec une autre femme explique pourquoi il lui est plus facile d'accepter sa position actuelle que lorsqu'elle était mariée à un homme.

«J'avais l'impression que c'était le rôle qu'on attendait de moi, et même si on vit dans une culture censée être plus égalitaire, ce n'est pas le cas, et on finit par en vouloir à l'homme. Maintenant, j'ai l'impression que c'est plutôt mon choix conscient.»

Slate.fr

Newsletters

Les studios de production de films pornos devraient s'inspirer de TimTales

Les studios de production de films pornos devraient s'inspirer de TimTales

Qualité d'image, performance sexuelle, ambiance positive, hommes multiethniques... TimTales dépasse les productions berlinoise, londonienne et parisienne.

«Les personnes obèses devraient avoir le droit d'arriver plus tard au travail»

«Les personnes obèses devraient avoir le droit d'arriver plus tard au travail»

C'est l'une des recommandations du directeur des recherches en ressources humaines de l'Institut des études sur l'emploi, au Royaume-Uni.

Pourquoi une fois ado, votre fils ne lit plus de livres (et pourquoi ça fait peur)

Pourquoi une fois ado, votre fils ne lit plus de livres (et pourquoi ça fait peur)

Si les élèves de primaire manifestent quasi unanimement un intérêt pour la lecture, les garçons ont dès le collège tendance à lâcher leurs livres pour d'autres loisirs.

Newsletters