Sciences

Montre-moi comment tu bouges les yeux, je te dirai qui tu es

Temps de lecture : 2 min

Des chercheurs ont eu recours à une intelligence artificielle pour décrypter les liens entre caractère et mouvements oculaires.

Extraverti? | Logan Campbell via Flickr CC License by
Extraverti? | Logan Campbell via Flickr CC License by

«Les yeux, Chico, ils ne mentent jamais.» Tony Montana n'avait peut-être aucun diplôme en psychologie, mais il avait capté une réalité observée par nombre de spécialistes en sciences du comportement: le regard peut nous en apprendre énormément sur la personnalité d'un individu.

Dans une étude publiée le 13 avril dans la revue Frontiers in human neuroscience, Tobias Loetscher, psychologue à l'université d’Australie-Méridionale et ses collègues de l’université Flinders (Australie), de l'Institut Max-Planck d'informatique et de l’université de Stuttgart (Allemagne), ont eu recours à l'intelligence artificielle pour étudier de plus près les liens entre mouvements oculaires et caractère.

Les personnes à fort névrosisme ont tendance à cligner rapidement des yeux

Leur travail a été mené sur quarante-deux étudiants. Tout en portant des lunettes enregistrant les mouvements de leurs yeux, les volontaires devaient déambuler sur leur campus et effectuer des tâches «quotidiennes», comme aller dans un magasin. Les participants avaient aussi rempli des questionnaires standards mesurant leur personnalité à l'aune du modèle des «Big Five», soit les cinq ingrédients –névrosisme, extraversion, ouverture, agréabilité, conscienciosité– que l'on retrouve, à des dosages divers, dans chaque tempérament.

Avec ces ensembles de données (les mouvements oculaires et les types de personnalité), l'algorithme a été ensuite en mesure de déterminer les facteurs de corrélation entre les deux. Il en ressort que les personnes à fort névrosisme ont tendance à cligner rapidement des yeux, là où les mouvements latéraux du regard des personnalités «ouvertes» sont plus importants. En outre, la pupille des individus très consciencieux a tendance à se caractériser par une forte variabilité –elle se dilate et rétrécit plus vite et plus souvent que chez les autres.

Reste que pour remplacer les tests psychologiques par cette intelligence artificielle, il faudra encore patienter: lorsque l'algorithme devait «deviner» la personnalité d'un individu sur la seule base de ses mouvements oculaires, son taux de réussite n'a été que de 7 à 15% supérieur au hasard en ce qui concerne le névrosisme, l'extraversion, l'agréabilité et la conscienciosité. Et pour l'ouverture, la machine n'a pas fait mieux qui si on lui avait demandé de tirer à pile ou face.

Slate.fr

Newsletters

«Pourquoi les hommes veulent-ils autant se sentir utiles en "protégeant" la femme qu’ils aiment?»

«Pourquoi les hommes veulent-ils autant se sentir utiles en "protégeant" la femme qu’ils aiment?»

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Nicole, une femme si indépendante que les hommes qu'elle rencontre finissent systématiquement par se détourner d'elle, incapables de trouver leur place.

Un climat déjà naturellement plus chaud dans les années à venir

Un climat déjà naturellement plus chaud dans les années à venir

La probabilité d’une phase de chaleur liée à la variabilité naturelle du climat est très forte pour les quatre années à venir, selon un nouveau dispositif de prévisions.

Pourquoi l’Australie a-t-elle été découverte si tard par les Européens?

Pourquoi l’Australie a-t-elle été découverte si tard par les Européens?

L'Australie n'a vu son premier Européen qu'un siècle après l'Amérique.

Newsletters