Culture

Les gens qui regardent le Concours Eurovision de la chanson en ressortent plus heureux

Temps de lecture : 2 min

Ou au moins autant, en tout cas. C'est prouvé.

Image tirée du clip «Mercy» de Madame Monsieur (capture d'écran Youtube)
Image tirée du clip «Mercy» de Madame Monsieur (capture d'écran Youtube)

Vous faites partie de ces gens qui, un samedi soir par an, regardent la finale de l'Eurovision et puis qui disent «bah non, tant pis, on fera la vaisselle demain matin»? Alors il y a des chances pour que votre indice de bonheur soit supérieur à celui de celles et ceux qui, par snobisme ou mauvais esprit, décrètent qu'il n'y a rien de plus ringard et qu'il faudrait les payer pour regarder ça. C'est purement statistique.

Les résultats proviennent de l'Imperial College de London, où les données émanant de 160.000 personnes issues de 33 pays européens ont été étudiées. Des données recueillies de façon parfaitement légale dans le cadre d'un sondage régulièrement commandé par la Commission Européenne.

Parmi les conclusions obtenues par les analystes, il s'avère que les habitants et habitantes des pays participant à la grande finale ont 13% de chances de plus que les autres d'éprouver de la satisfaction à propos de leur vie actuelle. Un bonus de 4% est à ajouter lorsque les personnes étudiées sont issues d'un pays ayant gagné au moins 10 places par rapport à l'année précédente.

Pas de stress pour Madame Monsieur

En revanche, la victoire finale dans le concours n'aurait aucune influence sur l'indice de bonheur des spectateurs et spectatrices, ce qui enlève un poids des épaules d'Émilie Satt et Jean-Karl Lucas, les membres du duo Madame Monsieur qui représente la France au Concours Eurovision 2018.

Perdre à plates coutures ne ferait pas baisser non plus le taux de ravissement, ce qui constitue une formidable publicité pour le Concours: le regarder ne peut être que profitable. Dans le pire des cas, votre pays aura pris une raclée et vous aurez perdu 5 heures de votre existence. Dans le meilleur, vous en ressortirez avec le sourire aux lèvres et l'envie de courir dans les rues en hurlant votre amour de l'existence.

En savoir plus:

Newsletters

«L'Exorciste selon William Friedkin» ou la difficulté absolue du métier de cinéaste

«L'Exorciste selon William Friedkin» ou la difficulté absolue du métier de cinéaste

Dans un documentaire disponible en VOD, le réalisateur du film dévoile les influences et les partis pris qui l'ont aidé à réaliser cet éternel classique.

Aux Beaux-Arts, un programme permet à des artistes réfugiés de ne pas perdre la main

Aux Beaux-Arts, un programme permet à des artistes réfugiés de ne pas perdre la main

Le dispositif Hérodote permet à des artistes réfugiés et demandeurs d'asile de suivre des cours de français. Une manière de réintégrer un univers artistique.

«L'Attaque des Titans», l'anime le plus important des années 2010?

«L'Attaque des Titans», l'anime le plus important des années 2010?

Après dix ans d'intrigues, la fin de cette série tournée est imminente. Elle a été d'une efficacité redoutable, voici pourquoi.

Newsletters