Sciences

Une bonne partie de vos souvenirs sont faux

Temps de lecture : 3 min

Le phénomène est tout à fait normal, mais frustrant.

Les meilleures vacances de ta vie? | 
Brooklyn Morgan via Unsplash CC License by
Les meilleures vacances de ta vie? | Brooklyn Morgan via Unsplash CC License by

Cet article est publié en partenariat avec Quora, plateforme sur laquelle les internautes peuvent poser des questions et où d'autres, spécialistes du sujet, leur répondent.

La question du jour: «Pourquoi nos souvenirs sont-ils si éloignés de la réalité?»

La réponse de Fabian van den Berg, neuroscientifique et psychologue:

La mémoire est un mécanisme bien étrange. Pour commencer, les faits et les aptitudes relèvent d’un type de mémoire différent de celui des souvenirs que nous avons des événements que nous vivons. Il est donc parfaitement normal que vous soyez capable de me dire ce que signifie ADN et de me donner les cent premières décimales du nombre pi [si ces connaissances correspondent à votre secteur d'activité, ndlr], et pourtant d’oublier ou de vous tromper à propos de ce que vous avez fait le mois dernier.

Quant au décalage entre votre souvenir et la trace écrite d’un événement, il n’y a rien de très étrange à cela non plus. En fait, cela arrive à presque tout le monde. La différence, c’est que la plupart des gens ne gardent pas de trace écrite des événements; il n’est donc pas possible d’effectuer une comparaison ou de vérifier les souvenirs en question.

Le souvenir est un tableau

Un souvenir n’est pas une représentation parfaite d’un événement. Ce n’est pas une photo ou un film de nos vies. Lorsque nous «encodons» quelque chose, nous emmagasinons les principaux aspects, ceux qui se démarquent et nous semblent importants. Le choix de ces aspects dépend également de nous, de nos expériences passées et de nos connaissances, et varie en fonction des personnes.

Si vous avez besoin de vous souvenir de la position des pièces sur un échiquier, vous essaierez sans doute de vous souvenir de leur position exacte. Un champion d’échecs, quant à lui, mémorisera également la façon dont les pièces sont placées les unes par rapport aux autres. Son souvenir sera plus précis, car il aura enregistré des aspects plus saillants du jeu d’échecs. Pourquoi cela? Car la position relative des pièces sur le plateau de jeu est importante, et le champion le sait.

Ces pièces importantes forment le squelette des concepts mémorisés. Lorsque nous nous souvenons de quelque chose, nous reconstituons le souvenir dans son intégralité à partir de ce squelette, en comblant les vides. Pas comme un film ou une image, mais plutôt comme un tableau. En l’absence de l’original, nous sommes obligés de peindre à nouveau le tableau, dont nous mémorisons à nouveau des aspects importants… et ainsi de suite.

Tellement d'erreurs dans nos souvenirs

Le problème, c’est que des erreurs font leur apparition, nous devons combler les trous et le processus n’est pas parfait. Vous oublierez sans doute des détails importants, que vous devrez «deviner» ou «extrapoler» à partir de ce que vous savez maintenant. Au fil du temps, ces détails se superposent les uns aux autres, des éléments sont ajoutés, modifiés, supprimés. Si vous vous entretenez avec une personne ayant vécu le même événement, il est probable que vous vous approprierez une partie de son souvenir.

Mais ce changement se fait progressivement et, en l’absence de l’original, nous ne sommes pas en mesure de nous en rendre compte. Il n’existe pas de négatif du souvenir initial, pas de référence pour corriger les erreurs que nous commettons. Des erreurs qui s’accumulent et finissent par créer un souvenir bien loin de la réalité. Ce dont vous vous rendrez compte si vous en avez conservé une trace écrite.

Nos souvenirs sont imparfaits, j’en ai bien peur, et nous n’en sommes même pas conscients. Et je pense pouvoir dire sans crainte que la plupart des choses dont nous nous souvenons sont fausses. Pas étonnant, donc, que les récits de témoins oculaires soient considérés comme de très mauvaises preuves…

Quora

Newsletters

Le Costa Rica va construire des routes avec du plastique recyclé

Le Costa Rica va construire des routes avec du plastique recyclé

Ce procédé existe déjà au Canada ou encore en Inde, mais c'est la première fois qu'un pays d'Amérique latine le teste.

Une voix grave est-elle un indicateur de bonne santé?

Une voix grave est-elle un indicateur de bonne santé?

Chez les hommes, c'est bien probable.

Si l'on admet que la gorille Koko savait parler, alors il faut reconnaître qu'elle était obsédée

Si l'on admet que la gorille Koko savait parler, alors il faut reconnaître qu'elle était obsédée

Les hommages rendus à la gorille qui «parlait la langue des signes» sont passés à côté de l’aspect le plus révélateur et le plus intéressant de son histoire.

Newsletters