Société / Monde

Le système de castes sévit aussi aux États-Unis

Temps de lecture : 2 min

Un sondage montre que les Asiatiques du Sud vivant aux États-Unis reproduisent les discriminations de castes de leur culture.

Les Dalits sont la caste la plus inférieure en Inde. | Action Aid India via Flickr CC License by

«Les castes ne sont pas limitées au sous-continent, partout où vont les Asiatiques du Sud, ils emmènent avec eux leurs castes». Dans un sondage publié il y a quelques jours, l'organisation Equality Labs a étudié les relations de castes entre les personnes originaires d'Asie du Sud vivant aux États-Unis. Résultat: deux tiers des Dalits -du nom de la caste la plus basse en Inde ou encore au Népal- sont victimes de discriminations, même dans ce pays d'adoption.

41% d'entre eux affirment avoir subi ces discriminations au cours de leur parcours éducatif, quand deux sur trois retrouvent ce genre de comportements sur leur lieu de travail. Mais ces actes de rejet se font également ressentir dans la sphère privée: plus de 40% des Dalits se sont vu refuser un rendez-vous amoureux en raison de leur statut d'«intouchables», et 60% ont déjà entendu de mauvaises blagues basées sur leur caste.

Ces discriminations sont d'autant plus difficiles à combattre dans un pays comme les États-Unis, car «la plupart des Américains ne comprennent pas les dynamiques de castes», relève la National Public Radio (NPR). Il devient alors quasiment impossible pour les victimes «d'en parler, et de porter ces cas devant la justice». Pire encore: 52% des Dalits cachent leur identité de caste, et craignent d'être «outtés», rapporte NPR.

L'immigration venant d'Asie du Sud demeure l'une des plus importantes aux États-Unis, accentuant de plus en plus ces rapports de castes dans le pays. Equality Labs énonce donc quelques préconisations pour enrayer ces comportements discriminatoires. Elle invite notamment à une plus grande sensibilisation des enseignants aux questions de castes; elle recommande par exemple d'inclure cette notion dans les politiques qui luttent contre le harcèlement et les discriminations. Cette sensibilisation devrait d'ailleurs, selon l'organisation, s'étendre aussi aux entreprises, et plus particulièrement aux secteurs où sont employés de nombreux Asiatiques du Sud, tels que l'industrie technologique.

Newsletters

Les éoliennes, un cauchemar à ciel ouvert

Les éoliennes, un cauchemar à ciel ouvert

[BLOG You Will Never Hate Alone] Avec leurs têtes de moulins enfarinés qui décourageraient plus d'un Don Quichotte, elles sont laides et repoussantes à en avoir des boutons de fièvre.

Samantha Geimer: «Personne n'est en droit de dire à une victime ce qu'elle doit penser»

Samantha Geimer: «Personne n'est en droit de dire à une victime ce qu'elle doit penser»

Alors que l'«affaire Polanski» resurgit à l'occasion de la cérémonie des César, Samantha Geimer, violée par le réalisateur en 1977, s'élève contre l'emballement médiatique autour de son histoire.

Écrire à des personnes en prison peut changer leur vie, mais aussi la vôtre

Écrire à des personnes en prison peut changer leur vie, mais aussi la vôtre

L'association Le Courrier de Bovet permet à des bénévoles et prisonnièr·es d'échanger par courrier. Des relations qui structurent le quotidien en prison et affectent celui des personnes engagées.

Newsletters