Sciences

Un robot a réalisé l’impossible: construire un meuble Ikea sans devenir fou

Temps de lecture : 2 min

Les robots viennent de franchir une nouvelle étape dans la conquête de la planète.

Les robots sont en train de conquérir le monde | Guardian News via Youtube License by

Un robot vient de réussir à effectuer une tâche difficile pour bon nombre d'entre nous: monter un meuble Ikea. En seulement vingt minutes, la chaise Stefan était assemblée –et ce, sans bobos ni accès de colère.

«Tout le monde a déjà construit un meuble Ikea et presque tout le monde déteste ça», a commenté Ross A. Knepper, un professeur adjoint à l’université de Cornell qui concentre ses recherches sur les interactions humain-robot.

Ce mercredi 18 avril, une équipe de chercheurs de l’université de technologie de Nanyang (Singapour) a publié un rapport dans la revue scientifique Science Robotics où elle explique comment elle a créé un robot capable d’un tel exploit. Grâce à deux bras robotisés, des capteurs de force et une caméra 3D, les scientifiques ont donné la capacité à un robot de manipuler des objets prévus normalement pour des mains humaines –une prouesse loin d'être anondine selon Wired.

«La construction d'une chaise requiert toute une palette de compétences, on s’est dit qu’on allait pouvoir tester les limites du robot», a expliqué le Dr Quang-Cuong Pham, un des co-auteurs du rapport, dans une interview au New York Times.

Assemblage d'une chaise IKEA par un robot | via GIPHY

Les chercheurs singapouriens ont traduit des instructions élémentaires d'assemblage en code informatique pour que la machine puisse les assimiler. Les scientifiques lui ont ensuite donné des tâches à remplir pour pouvoir construire le meuble.

Wired explique que ce robot est capable d’adapter sa force suivant les différentes pièces du meuble –et va jusqu’à parfois les palper pour pallier le manque de précision de la caméra 3D. Par ailleurs, les capteurs de force permettent aux deux bras robotisés de se coordonner et ainsi d'éviter de casser une pièce suite à une erreur de calcul ou de modélisation de la part des chercheurs.

«C’est l’aboutissement de trois ans de travail. On a hâte de voir ce qu’on peut accomplir grâce à d’autres robots de ce même type», a ajouté le Dr Pham.

Des robots capables d'apprendre des humains?

Wired précise que même si ce résultat reste impressionnant, les scientifiques doivent continuer à «tenir la main» au robot –notamment grâce à un paramétrage complexe et adapté à cette construction.

«Maintenant, le plus grand défi va être de trouver une nouvelle approche d’apprentissage pour les robots –basée sur des démonstrations de la part des scientifiques ou sur un auto-apprentissage», a annoncé Ken Goldberg, professeur en robotique à l’université de Berkley.

Selon Wired, les chercheurs sont justement en train de travailler sur un niveau d'autonomie plus avancé: l’apprentissage par l’imitation. Ainsi, les machines pourraient apprendre simplement en regardant un humain en train d’effectuer une tâche. Mais pour se rapprocher véritablement de la technique humaine, les robots ne devraient-ils pas simplement arrêter de suivre les manuels d’instruction?

Newsletters

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Covid long et travail: la double peine pour les malades

Les symptômes persistants forcent certains travailleurs à trouver des solutions par eux-mêmes pour conserver leur emploi, quand ils ne sont pas tout simplement contraints de le quitter.

Pourquoi les mouches ne trouvent-elles jamais la sortie, même fenêtre ouverte?

Pourquoi les mouches ne trouvent-elles jamais la sortie, même fenêtre ouverte?

[L'Explication #60] Elles ont une fâcheuse tendance à faire du lèche-vitrine.

Notre statut socio-économique affecte directement la structure de notre cerveau

Notre statut socio-économique affecte directement la structure de notre cerveau

Une nouvelle étude de neurosciences montre des corrélations entre notre position sociale et le volume relatif de matière grise qu'on possède.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio