Monde

La triste liste des pays qui ont le plus exécuté de condamnés à mort en 2017

Temps de lecture : 2 min

La Chine, quant à elle, refuse de communiquer ses chiffres.

L'Iran est le pays qui a le plus exécuté de personnes l'année dernière | Thomas Hawk via Flickr CC License by

Un rapport publié, ce jeudi 12 avril, par Amnesty International rend compte du nombre d’exécutions dans le monde en 2017: 993 personnes ont été exécutées dans vingt-trois pays différents, un chiffre en baisse de 4% par rapport à l’année précédente (1.032 exécutions).

Cependant, ces données ne prennent pas en compte les mise à mort ordonnées en Chine car ces chiffres restent un secret d’État. Amnesty International estime que plusieurs milliers de tués seraient à ajouter au total –la Chine demeurant le plus grand bourreau planétaire.

Si on exclut la Chine, 84% du total des exécutions dans le monde ont eu lieu en Iran (507 exécutions), en Arabie Saoudite (146 exécutions), en Irak (125 exécutions) et au Pakistan (60 exécutions). Les États-Unis (23 exécutions) arrivent en huitième position du classement des plus grands bourreaux. Les différentes méthodes de mise à mort utilisées sont la décapitation, la pendaison, l’injection létale et le peloton d’exécution. Par ailleurs, sur les 507 personnes exécutées dans ce pays, 501 étaient des hommes.

Les exécutions reculent mais les mauvais traitement continuent

Dans plusieurs pays, les cours de justice ne se sont pas conformées aux normes internationales d’équité des procès. Le Bahreïn, la Chine, l’Iran, l’Irak et l’Arabie Saoudite ont pratiqué l’extorsion d’aveux par la torture et autres mauvais traitements –certaines de ces confessions étaient même diffusées en direct à la télévision.

Selon The Telegraph, un grand nombre des condamnés à mort avaient commis des crimes mineurs et sans violence. En Iran et en Arabie Saoudite, 40% des exécutions portaient sur des infractions commises en lien avec la drogue.

En 2017, le nombre d’exécutions a largement baissé en Biélorussie (50%), au Pakistan (31%), en Egypte (20%), en Iran (11%) et en Arabie Saoudite (5%). Cette même année, la Guinée, la Mongolie et le Guatemala ont aboli la peine de mort, rapportant ainsi le total à 142 pays ayant aboli cette peine. Malgré tout, selon Le Monde, 56 pays la pratiquent encore.

À la fin de son rapport, Amnesty International révèle que 21.919 personnes sont encore en attente dans le couloir de la mort. Le nombre de condamnés à mort a toutefois considérablement baissé comparé à 2016 –passant de 3.117 à 2.591.

The Telegraph conclut sur une note négative en révélant qu'au Japan, aux Maldives, au Pakistan, à Singapour et aux États-Unis, des personnes avec des handicap mentaux ou intellectuels faisaient partie des personnes exécutées –et d'autres sont encore dans le couloir de la mort.

En savoir plus:

Newsletters

Le Royaume-Uni a lui aussi droit à sa polémique sur la robe d'une députée

Le Royaume-Uni a lui aussi droit à sa polémique sur la robe d'une députée

Apparemment, certains ne supportent pas la vue d'une simple épaule dénudée.

L'architecture fédérale américaine passe sous la coupe de Donald Trump

L'architecture fédérale américaine passe sous la coupe de Donald Trump

Le président et ancien promoteur immobilier rompt avec la tradition de ne pas imposer de style officiel.

Une semaine dans le monde en 7 photos

Une semaine dans le monde en 7 photos

Tuerie en Thaïlande, tempète Ciara et céméronie des Oscars... La semaine du 8 février 2020 en images.

Newsletters