Sciences / Tech & internet

Pourquoi trouve-t-on les chatons si mignons?

Temps de lecture : 2 min

Spoiler: c'est à cause de notre instinct.

A kitten licking its paw | 
Eric Han via Unsplash License by
A kitten licking its paw | Eric Han via Unsplash License by

Vivre avec un chat peut s’avérer être une tâche ardue: réveils en pleine nuit, miaulement intempestif pour avoir de la pâtée, oiseaux morts dans la cuisine, petit «cacadeau» caché dans un coin du salon, morsures et griffures à répétition… Pourtant, près de 30% des foyers français possèdent un chat comme animal de compagnie –bien loin devant les 20% qui possèdent un chien. Mais pourquoi trouve-t-on ces petites boules de poiles si mignonnes?

Dean Burnett, spécialiste en neurosciences, maître de conférences à l’université de Cardiff et cat lover s’est penché sur la question pour The Guardian.

L'être humain a besoin de contacts doux et réconfortants

Des études ont montré que les primates cherchent instinctivement un contact doux et agréable –de préférence celui de ses parents ou d’un proche. Comme l’explique The Guardian, ce besoin pourrait provenir d’une évolution du concept de «toilettage social»: une pratique gratifiante et importante dans le développement des jeunes primates et autres mammifères.

Plus la fourrure est «attrayante» et douce plus notre envie sera puissante. La fourrure douce et duveteuse des chatons fait partie des éléments qui font que nous les trouvons mimis –cela explique aussi pourquoi il est très rare de trouver des animaux «visqueux» ou «écailleux» mignons.

Le «schéma enfant» ou «Kindchenschema»

Lors de ses premières recherches sur la mignonnerie des animaux, Konrad Lorenz, un scientifique et éthologue autrichien, a créé l’expression «Kindchenschema». Ce mot-valise désigne l’aptitude humaine à réagir de façon innée à des êtres vivants ressemblant à des bébés. Plus ils ressemblent à un bébé, plus on les trouvera mimi. La taille de la tête et des yeux disproportionnée par rapport au reste du corps est une composante importante. C'est pourquoi nous trouvons que les chatons sont si mignons: eux-aussi eux aussi adoptent ces caractéristiques.

L'instinct de prendre soin de plus faible que soi

Certains animaux conservent leur fourrure douce et duveteuse à l'âge adulte, tout en restant de petite taille. Pourtant, notre cerveau sera plus attiré par un bébé chat plutôt que par un chat adulte. Comme le précise The Guardian, notre cerveau est en quelque sorte «piraté» par des processus neurologiques puissants. Ce phénomène s'explique par notre besoin instinctif de prendre soin des bébés et des êtres que nous considérons plus vulnérables que nous.

La prochaine fois, si on vous accuse de trop aimer les chats, vous pourrez toujours dire que votre cerveau a été «piraté».

Slate.fr

Newsletters

Le bilan carbone du tourisme est bien plus mauvais qu'on ne l'imaginait

Le bilan carbone du tourisme est bien plus mauvais qu'on ne l'imaginait

Il devient urgent de développer le tourisme durable, notamment dans les destinations insulaires, qui possèdent les empreintes les plus élevées.

Le Costa Rica va construire des routes avec du plastique recyclé

Le Costa Rica va construire des routes avec du plastique recyclé

Ce procédé existe déjà au Canada ou encore en Inde, mais c'est la première fois qu'un pays d'Amérique latine le teste.

Une voix grave est-elle un indicateur de bonne santé?

Une voix grave est-elle un indicateur de bonne santé?

Chez les hommes, c'est bien probable.

Newsletters