Sociéte

«Assez rapidement, mon copain a interrompu nos rapports sexuels»

Temps de lecture : 3 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Matteo, un jeune homme qui souffre de ne plus avoir de vie sexuelle avec son compagnon.

Lucas Papa et Gabriel Epstein dans Taekwondo de Marco Berger (2016). | Capture d'écran YouTube
Lucas Papa et Gabriel Epstein dans Taekwondo de Marco Berger (2016). | Capture d'écran YouTube

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra prochainement dans «C'est compliqué, le podcast».

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c’est ici.

Chère Lucile,

Voilà six mois que je suis en couple avec un garçon (nous sommes gays). Nous avons le même âge ou presque (25 et 26 ans), sommes jeunes, dynamiques et fêtards tous les deux. Nous avons une grande complicité et passons du temps ensemble, tout en nous laissant de l'espace pour respirer. Les débuts de notre relation ont été classiques, pleins de passion et de découverte. Puis, assez rapidement, mon copain a interrompu nos rapports sexuels. Ce qui est étrange, c'est que lui comme moi avons une libido plutôt développée. J'ai découvert, digéré et accepté qu'il souhaitait une relation libre, et nous avons désormais des rapports sexuels en dehors de notre couple.

Cependant, nous ne couchons plus ensemble, assouvissons nos désirs sexuels à côté tout en conservant un lien très fort: il est très tendre avec moi, extrêmement amoureux, m'a présenté tous ses amis, sa famille, veut qu'on parte en vacances ensemble, il s'est occupé d'aménager mon nouvel appartement... Bref, je vois qu'il souhaite s'engager (il me l'a même dit).

Mais je ne comprends pas pourquoi il souhaite autant s'investir dans notre relation, sans pour autant y réintroduire le côté sexuel (qui pour moi est normal dans tous les couples). Il est jaloux quand on est ensemble et que je me fais draguer, il me fait des compliments, m'embrasse sans hésiter... Mais voilà, ça bloque niveau sexe.

À quoi cela peut-il être dû? Savez-vous comment je pourrais y remédier?

Matteo

Cher Matteo,

Il arrive qu’avec les années, les couples «installés» s’investissent plus dans le quotidien que dans leur vie sexuelle partagée, et puis les désirs fluctuent en fonction des âges et de la situation. C’est un phénomène commun, en tout cas chez les couples hétérosexuels. Mais c’est une situation qui se met en place sur des années, des décennies parfois. À six mois de relation, vous devriez être encore en pleine lune de miel. Je comprends donc pourquoi cette situation vous pèse.

Décider d’être en couple libre, c’est quelque chose qui se fait à deux, déjà. Ce n’est pas quelque chose qu’on doit ou peut imposer à son ou sa partenaire. Ce mode de fonctionnement doit être discuté, des règles doivent être établies et surtout, ce choix doit se faire dans une relation où la confiance et le respect priment. C’est beau de vouloir s’engager et il existe une quantité de façons de le faire. Mais parler, partager ses désirs, en est une primordiale pour se donner de meilleures chances de vivre ensemble sur le long terme. En vous imposant cette situation, que vous avez donc eu à «digérer», votre partenaire a oublié de vous inclure dans ce processus de «création» de votre couple.

Je n’ai aucune idée de la raison, ou des raisons, qui poussent votre compagnon à faire une telle distinction entre sa vie sentimentale et sa vie sexuelle. C’est probablement un élément de son passé et l’expérience qui l’ont amené à faire ce choix. Vous pouvez, dans le respect et l’empathie, en parler avec lui. Vous avez le droit de connaître ses raisons et de les accepter ou pas, puis s’il en fait la demande et si vous en avez envie, d’accompagner son processus de changement. Rien n’est gravé dans le marbre, Matteo.

Mais si vous vous aimez, vous ne devriez pas avoir honte, ni lui ni vous, de partager ces doutes et ces souffrances, ces réflexions et ces choix. Vous avez le droit d’en débattre, d’avancer ensemble vers l’équilibre. Aucun couple n’est parfaitement ajusté dès les premiers jours. C’est un travail de longue haleine, d’années même, de s’aimer. C’est du travail de se rendre heureux. C’est normal que tout ne soit pas parfait mais vous apprendrez qu’il suffit de mettre des mots sur le mal pour le voir devenir beaucoup moins effrayant. Parlez-vous, tout simplement.

Dire «J’ai besoin que tu me fasses l’amour», c’est beau comme une déclaration et ça appellera sûrement une réaction qui, si elle ne soulage pas sur le moment, vous apportera tout de même une réponse. Je suis sûre que vous trouverez les mots, vos mots, pour exprimer votre amour et votre désarroi à votre compagnon et j’espère qu’il saura les entendre et y répondre. Parler, c’est la clé de beaucoup de choses.

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

En plan

En plan

Vous avez fortement intérêt à changer vos mots de passe (et pas seulement) après une rupture

Vous avez fortement intérêt à changer vos mots de passe (et pas seulement) après une rupture

Même votre interphone. Et le collier du chien. Et les jouets des enfants. Et...

 Devrait-on enseigner les bienfaits de l’allaitement dès l’école?

Devrait-on enseigner les bienfaits de l’allaitement dès l’école?

Les professionnels de santé déplorent un manque de pédagogie qui expliquerait pourquoi tant d’Européennes choisissent de ne pas allaiter.

Newsletters