Santé / Monde

Une affiche géante anti-avortement retirée d'un mur à Rome

Temps de lecture : 2 min

Face aux contestations, la mairie a finalement décidé d'enlever cette affiche installée par une organisation pro-vie.

Un test de grossesse | Ambernectar 13 via Flickr CC License by
Un test de grossesse | Ambernectar 13 via Flickr CC License by

«Tu es là parce que ta mère n'a pas avorté»; ce message figurait parmi ceux que l'on pouvait lire jusqu'à vendredi dernier sur une immense affiche placardée sur un immeuble près du Vatican. Après seulement quelques jours, la municipalité de Rome a décidé de retirer ce panneau, rapporte The Independent.

Sur sept mètres de hauteur pour onze de largeur, cette affiche montrait un fœtus de onze semaines. Une façon pour l'association Pro Vita Onlus de «célébrer» un peu en avance le 40e anniversaire de la loi autorisant l'avortement en Italie. Selon cette organisation pro-vie, l'avortement est un «pesticide pour les humains».

https://www.independent.co.uk/news/world/europe/vatican-anti-abortion-poster-baby-rome-foetus-womb-italy-police-provita-onlus-a8292836.html

Devant cette «publicité» géante, nombre de militants pro-choix sont montés au créneau. Une pétition demandant à la maire de la ville, Virginia Raggi, de retirer l'affiche, a reçu plus de 2.000 signatures en à peine trois jours. Des membres du Parti démocratique ont également fait paraître une déclaration dénonçant des images pouvant «heurter la sensibilité de toutes celles qui ont eu à mettre un terme à leur grossesse pour de très nombreuses raisons». Sur Twitter la sénatrice Monica Cirinnà a même ajouté:

«C'est honteux que des affiches, contraires à la loi de l'État et aux droits des femmes de choisir, puissent appraître dans les rues de Rome.»

Des groupes féministes avaient même prévu de manifester ce samedi devant l'immeuble. Ils n'ont finalement pas eu besoin, puisque la mairie a décidé de retirer l'affiche dès vendredi après-midi. Un acte de «censure», selon Pro Vita Onlus, qui dénonce une «violation inacceptable de la liberté d'expression par la ville de Rome», rapporte Todo Noticias.

L'avortement a été légalisé le 22 mai 1978 en Italie, et les femmes ont droit d'y recourir jusqu'à la 12e semaine de leur grossese. Néanmoins, les médecins ont le droit de refuser de les aider pour des raisons personnelles ou religieuses, rappelle The Independent. Un rapport de 2016 montrait que près de 70% des gynécologues d'Italie utilisaient cette clause de conscience. Un chiffre qui grimperait encore dans certaines régions, atteignant notamment 91% dans le Latium, la région de Rome, selon Marianne.

Slate.fr

Newsletters

Le lait, allergie alimentaire la plus répandue chez les enfants en bas âge

Le lait, allergie alimentaire la plus répandue chez les enfants en bas âge

Un cas sur deux n'est pas diagnostiqué.

Alcooliques anonymes: la parole peut-elle suffire à lutter contre la dépendance?

Alcooliques anonymes: la parole peut-elle suffire à lutter contre la dépendance?

Les principes des Alcooliques anonymes, créés en 1935, ont inspiré le développement d'autres groupes de parole, parfois institutionnalisés au sein du milieu hospitalier.

Pourquoi voit-on mieux sur les côtés qu'au centre dans la nuit?

Pourquoi voit-on mieux sur les côtés qu'au centre dans la nuit?

L’œil humain est formidable.

Newsletters