Life

Les tsunamis peuvent être détectés grâce aux câbles internet

Slate.fr, mis à jour le 20.01.2010 à 10 h 27

Les réseaux de fibre optique installés sous les océans, qui servent à acheminer le trafic internet, pourraient permettre de détecter les tsunamis. Lors d'un déplacement d'eau important, les particules chargées présentes dans l'océan sont déplacées massivement: leur migration dans le champ magnétique de la Terre génère un champ électrique, induisant une tension pouvant aller jusqu'à 500mV.

«C'est un système particulièrement simple à mettre en place et à utiliser», explique Manoj Nair, spécialiste de géomagnétisme à l'Agence nationale océanique et atmosphérique, qui a dirigé les recherche. «Nous avons déjà un système de câbles sous-marins. La seule chose dont nous ayons besoin en théorie est un voltmètre!» Manoj Nair et son équipe ont notamment montré que le tsunami de 2004 dans l'océan indien avait généré des tensions électriques suffisantes pour être détectées.

D'autre systèmes plus sophistiqués existent pour détecter les mouvements caractéristiques d'un tsunami: des pays comme les Etats-Unis peuvent installer des capteurs de pression, comme ils le font au Centre de prévention des tsunamis du pacifique. Mais le système pourrait s'avérer intéressant pour les pays disposant de peu de moyens.

[Lire l'article complet sur WIred Science]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

Image de une: par Sofwathulla Mohamed via Wikimedia Commons

Slate.fr
Slate.fr (9125 articles)
sciencesseismetsunamiWiredLiens
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour réaliser des statistiques de visites, vous proposer des publicités adaptées à vos centres d’intérêt et nous suivre sur les réseaux sociaux. > Paramétrer > J'accepte