Monde

Des heures de retransmission pour 11 minutes d'actions

Temps de lecture : 2 min

Seulement 11 minutes de jeu effectif pour plusieurs heures de retransmission télé! Si vous regardez un match de football américain, vous verrez plus de ralentis que d'actions, prévient le Wall Street Journal. Alors que se passe-t-il pendant les trois heures que durent le show? En moyenne, le spectateur a le droit à une heure de publicité. Pour les heures restantes, les images montrent des joueurs célébrant un «Touchdown», et autres activités annexes qui émaillent une partie. Les ralentis, environ 17 minutes, les gros plans sur les arbitres ou sur les entraîneurs sont aussi utilisés pour faire passer le temps.

Ceux qui pensent que les caméras se focalisent un peu trop sur les pom-pom girls se trompent. Sur les 4 matchs scrutés par le Wall Street Journal, deux seulement en montrent, et encore très furtivement. Remplir les temps morts est devenu un vrai challenge pour les diffuseurs. Ces derniers se concertent plusieurs jours à l'avance pour mettre en place tous ces artifices.

[Lire l'article complet sur le Wall Street Journal]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.f

Image de Une via Flickr

Slate.fr

Newsletters

Les Démocrates américains à gauche toute

Les Démocrates américains à gauche toute

Les élections de mi-mandat ont révélé de nouveaux visages du Parti démocrate, signe encourageant de renouvellement. Elles ont aussi confirmé une tendance surprenante: un retour du socialisme.

Le gendre de Trump a conseillé Mohammed ben Salmane après l'assassinat de Khashoggi

Le gendre de Trump a conseillé Mohammed ben Salmane après l'assassinat de Khashoggi

Jared Kushner, qui entretient une relation amicale avec le prince saoudien, a continué à le défendre après le meurtre du journaliste Jamal Khashoggi.

Au Japon, on vous offre des maisons à retaper

Au Japon, on vous offre des maisons à retaper

Le vieillissement de la population a des effets dramatiques sur l'immobilier.

Newsletters