Sociéte

«Peut-on jouir de plusieurs personnes tout en leur montrant le respect et l’amour qu’elles méritent?»

Temps de lecture : 5 min

[C'est compliqué] Cette semaine, Lucile conseille Stephan, un homme qui hésite à s'engager dans une relation simultanée avec deux femmes.

«Je suis tiraillé entre moralité et désir pour deux filles.» | SrdjanPav / iStock
«Je suis tiraillé entre moralité et désir pour deux filles.» | SrdjanPav / iStock

«C’est compliqué» est une sorte de courrier du cœur moderne dans lequel vous racontez vos histoires –dans toute leur complexité– et où une chroniqueuse vous répond. Cette chroniqueuse, c’est Lucile Bellan. Elle est journaliste: ni psy, ni médecin, ni gourou. Elle avait simplement envie de parler de vos problèmes. Si vous voulez lui envoyer vos histoires, vous pouvez écrire à cette adresse: [email protected]

Vous pouvez aussi laisser votre message sur notre boîte vocale en appelant au 07 61 76 74 01 ou par Whatsapp au même numéro. Lucile vous répondra dans «C'est compliqué, le podcast» dont les premiers épisodes sont disponibles ici.

Et pour retrouver les chroniques précédentes, c’est par là.

Chère Lucile,

Mon histoire amoureuse est assez pauvre. J’ai passé une grosse partie de ma vie à chercher l’âme sœur, prêt à fonder une famille, sans jamais trouver la bonne personne avec qui le faire. J'étais tellement obsédé par cette quête de la bonne personne que j’en avais perdu tout recul et toute perspective sur ma vie personnelle. J’ai alors entrepris un changement radical de vie (pour des raisons personnelles aussi bien que professionnelles) et j’ai quitté la Chine où j’ai vécu plus de cinq ans pour aller faire le tour du monde en voilier, voyage qui a duré un peu plus de deux ans et qui a changé beaucoup de choses sur ma façon de voir la vie en général.

Je suis rentré de ce voyage il y a un peu plus d’un an. Je vis chez ma mère, et je travaille pour le moment en intérim –une période de ma vie que je vois un peu comme une transition. Tout cela m’a permis de prendre beaucoup de recul quant à ma vie amoureuse. Je suis toujours à la recherche de mon âme sœur et de la personne avec qui je veux partager ma vie, mais avec plus de recul et de liberté.

C’est dans ce contexte que j'ai rencontré Emmanuelle, divorcée depuis peu, deux enfants, et qui vit à trois heures de voiture de chez moi (loin, selon mes critères personnels). Tout de suite nous avons établi que légèreté et simplicité seraient les mots d’ordre de notre relation. Nous ne nous voyons qu’une fois par mois, toujours que tous les deux, je ne connais ni sa famille, ni ses amis, et réciproquement. Si nous continuons à faire des plans ensemble de week-ends ou de vacances, nous ne nous considérons pas comme un couple (très peu d’échanges en dehors de quelques messages poétiques et de détails logistiques pour nos rencontres). Je ne sais pas vraiment si je vois un avenir avec cette fille au vu de différences certaines (distance, elle ne veut plus d’enfant alors que moi si, etc.), sans pour autant vouloir sacrifier les merveilleux moments que l’on partage tous les deux.

Et voilà qu’il y a quelques semaines, Sandra, une fille avec qui je travaille, se retrouve célibataire, après une histoire à peu près similaire, mariée pendant quinze ans et un enfant. Ni une ni deux, je lui écrivais un poème…

Dans mon monde idéal, je le lui donnerais et on entamerait une relation similaire à celle que j’entretiens avec Emmanuelle. Je leur révèlerais à chacune l’existence de l’autre et profiterais de chacune jusqu’à ce que l’amour de ma vie se révèle à moi (peut-être l’une d’entre elles).

Mais je suis tiraillé entre moralité (je ne veux pas vivre dans le mensonge, c’est trop compliqué), désir pour ces deux filles, désir de pouvoir vivre mon amour sans limites, risque de blesser une et peut être deux personnes qui me sont chères…

Le truc, c’est que je ne pense pas que Sandra soit celle avec qui je puisse envisager un avenir non plus, même si je ne la connais que trop peu pour juger, et c’est peut-être aussi pour cela que j’aimerais aller plus loin avec elle, mais cela sans perdre le confort de mes escapades avec Emmanuelle.

Est-ce envisageable dans notre société d’aujourd’hui? Peut-on jouir de plusieurs personnes à des instants différents tout en leur montrant le respect et l’amour qu’elles méritent?

Stephan

Bonjour Stephan,

Oui, il est tout à fait possible de jouir de plusieurs relations en même temps –si toutes les parties concernées sont consentantes. Les adeptes du polyamour le prouvent tous les jours. Chacun organise sa vie comme il l’entend et toutes les configurations sont donc possibles. Il est juste nécessaire de le faire dans le respect de l’autre, des autres, et de verbaliser au maximum ses désirs et ses règles. Je ne vous dis pas qu’il est possible de l’imposer à ceux et celles pour qui la monogamie est la seule forme de couple envisageable, mais il vous est toujours possible de mettre le sujet sur la table et d’en discuter avec les deux femmes qui partagent actuellement votre vie.

Pour être claire, je ne crois pas au mensonge. Si c’est une solution de facilité utilisée par les hommes, et parfois les femmes (depuis la nuit des temps), je crois qu’il est temps de respecter ses partenaires, hommes ou femmes, et de partager en toute sincérité ses envies et ses besoins. Cela vous fera parfois passer pour un pervers, un profiteur, un accro au sexe, un inconstant, un dilettante et que sais-je encore. Cela pourrait aussi vous permettre de vivre au mieux votre vie comme vous l’entendez, avec des partenaires qui vous acceptent comme vous êtes et qui se respectent entre elles. La jalousie n’est pas une règle. La notion de propriété dans le couple est ridicule et obsolète.

Après, ce genre de choix de vie nécessite respect et engagement. Si ces femmes acceptent vos conditions c’est aussi à vous de leur donner ce dont elles ont besoin en retour. Cet arrangement n’est pas à sens unique, uniquement pour votre plaisir et votre bien-être. Dans polyamour, il y a amour. C’est surtout une mécanique des sentiments, une capacité à partager son coeur, ses bras et son temps entre plusieurs personnes. C’est une question de générosité.

Si le mensonge vous rebute mais que cette solution vous tente, parlez-en sans tarder. Organisez une rencontre, renseignez vous sur le sujet avant de le présenter comme vous l’envisagez vous. Je vous l’ai dit, il n’y a pas de règles autres que l’honnêteté et l’engagement. C’est à trois qu’on écrit une histoire à trois. Ces femmes ont autant droit que vous d’édicter les règles. Laissez-leur le droit de dire oui ou non. Vous vous donnez ainsi l’opportunité d’être surpris et peut-être, c’est tout le mal que je vous souhaite, d’écrire un nouveau chapitre de ces relations qui pour vous pourraient se compléter.

Lucile Bellan Journaliste

Newsletters

Comment une statue sataniste s’est-elle retrouvée au coeur d’un débat américain?

Comment une statue sataniste s’est-elle retrouvée au coeur d’un débat américain?

La statue représente Baphomet, sorte de Satan androgyne à tête de bouc.

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

William Masters et Virginia Johnson: grandeurs et décadence des Masters of sex

Ils furent les premiers scientifiques à observer des gens avoir des rapports sexuels. Et ça a tout changé.

Optez pour le télétravail, votre patron vous remerciera

Optez pour le télétravail, votre patron vous remerciera

Une étude de l’université de Stanford a montré que travailler depuis chez soi était bénéfique pour vous mais aussi pour votre entreprise.

Newsletters