Parents & enfants / Monde

Dans le Montana, des enfants trouvent de la propagande nazie dans leurs oeufs de Pâques

Temps de lecture : 2 min

Le groupe néonazi Atomwaffen Division a placé des messages suprémacistes blancs et antisémites dans des oeufs en plastique.

Oeufs de Pâques | ANGELA VINCENT via Flickr CC License by
Oeufs de Pâques | ANGELA VINCENT via Flickr CC License by

Cette année dans le Montana, un groupuscule néonazi américain a profité du dimanche de Pâques pour diffuser sa propagande dans des oeufs en plastique. En effet, plusieurs enfants et commerçants de la ville de Missoula ont trouvé des oeufs violets remplis de flyers avec le message suivant: «La révolution blanche ne commence pas à des milliers de kilomètres. Elle commence avec toi».

Il y avait aussi des lapins blancs et des pièces dorées à l'intérieur:

D'autres oeufs contenaient des images d'Harvey Weinstein avec des insultes antisémites. La police locale a été alertée mais la diffusion de ce genre de messages n'est en elle-même pas illégale.

Cette étrange campagne de propagande est l'oeuvre du groupe ultraviolent Atomwaffen Division, dont les membres sont obsédés par une «guerre raciale» supposément imminente pour laquelle ils se préparent dans des camps d'entraînements baptisés «hate camps» (camps de haine).

Sur son site internet, le groupe, qui a été fondé en 2016, se décrit comme une «organisation révolutionnaire nationale socialiste centrée autour de l'activisme politique et de la pratique d'un mode de vie fasciste autonome». Il se vante aussi de diffuser ses messages par «des moyens non conventionnels».

Depuis 2017, plusieurs sympathisants du groupuscule ont été condamnés pour meurtre. En mai, l'un d'entre eux a assassiné deux de ses colocataires, aussi néonazis, et en décembre 2017, un sympathisant de 17 ans a tué les parents de sa petite-amie car ils rejetaient ses idées néonazies. En janvier 2018, un membre qui avait participé aux camps d'entraînement du groupe a assassiné un étudiant juif homosexuel.

Ce n'est pas la première fois que l'État du Montana a affaire aux néonazis. En 2017, des trolls antisémites ont harcelé plusieurs membres de la communauté juive de la petite ville de Whitefish via des e-mails et sur les réseaux sociaux. La campagne était orchestrée par l'éditeur d'un site nazi qui voulait se venger car une agente immobilière juive avait eu un différend avec le néonazi local Richard Spencer. La principale victime de ce harcèlement a fait un procès qui est actuellement en cours, et qui devra déterminer si dans ce contexte, les insultes antisémites violentes sont protégées ou non par le droit à la liberté d'expression.

Slate.fr

Newsletters

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement de votre fille ne doit pas être un sujet tabou

L’avortement n’est qu’un choix reproductif, pas une décision morale honteuse.

Tout ça pour ça

Tout ça pour ça

Ne donne-t-on pas parfois trop de place aux secrets de famille?

Trois méthodes pour élever son fils dans le respect des femmes

Trois méthodes pour élever son fils dans le respect des femmes

La prévention vise avant tout les jeunes filles. Mais c'est en éduquant mieux les garçons qu'on en finira avec les violences sexuelles.

Newsletters