Monde

Les personnages de «Game of Thrones» sont maintenant des noms de rues aux États-Unis

Temps de lecture : 2 min

Les résidents de Boise dans l'Idaho pourront acheter une maison sur Baratheon Avenue ou Rickon Street.

/

Jennell Hall, une ingénieure en génie civil, a reçu le champ libre de la part de son supérieur à B&A Engineers pour nommer les rues d’une nouvelle subdivision de la ville de Boise dans l’Idaho. Cette geek a sauté sur l'occasion et a choisi des noms de personnages de la série TV «Game of Thrones» pour son plan d'urbanisation.

En dix-sept ans de carrière à B&A Engineers, c’est la première fois qu’on lui a offert une telle opportunité: «Je suis une geek et les noms dans “Game of Thrones” sont uniques et variés. J'en ai profité et je me suis lâchée. Pour ce plan de logement j’ai même utilisé les prénoms de mon mari et de mon fils», explique Jennell Hall.

Capture d'écran du plan de développement urbain à Boise, Idaho.

Des noms comme Arya Place, Greyjoy Road, Jorah Avenue, Podrick Way, Sansa Street and Tyrion Court ont été approuvés par le comité local. Cependant, des noms comme Stark Street ou Baelish Avenue ont été refusés. Mashable explique c'est sûrement à cause de leur ressemblance avec d'autres noms de rues plus communs.

En 2017, la BBC rapportait que les habitants de Charlemont Rise se sont plaints du nouveau plan de développement urbain. La rue Lannister posait un problème: la relation incestueuse des personnes de Jaimie et Cercei en serait la cause. Ce n'est pas faute d'avoir essayé: «J'avais même fait attention à changer l'orthographe –Lannister en Lannaster–pour pas que ça soit trop évident», souligne Gary Smith, chef de projet. #Geeksgetstuffdone

Slate.fr

Newsletters

Élections anticipées en Turquie: la stratégie d'Erdogan pour jouer les prolongations dix années encore

Élections anticipées en Turquie: la stratégie d'Erdogan pour jouer les prolongations dix années encore

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a annoncé mercredi la tenue d'élections présidentielle et législatives anticipées le 24 juin, soit seize mois plus tôt que prévu.

Tensions commerciales au bord de l'explosion entre la Chine et les États-Unis

Tensions commerciales au bord de l'explosion entre la Chine et les États-Unis

La guerre commerciale fait rage entre la Chine et les États-Unis. Mais si Donald Trump éructe régulièrement sur Twitter, les Chinois, sûrs de leurs atouts, semblent beaucoup plus apaisés.

Au Ghana, le gouvernement veut remplacer l'appel du muezzin par des messages WhatsApp

Au Ghana, le gouvernement veut remplacer l'appel du muezzin par des messages WhatsApp

L'idée est de lutter contre la pollution sonore, mais la communauté musulmane s'y oppose.

Newsletters