Égalités / Société

La vaisselle est la tâche ménagère qui cause le plus de tensions au sein du couple

Temps de lecture : 2 min

Selon une étude américaine, l'inégalité en matière de vaisselle est particulièrement néfaste pour la vie de couple.

Et qui a encore fait le boulot? | Conor Lawless via Flickr CC License by
Et qui a encore fait le boulot? | Conor Lawless via Flickr CC License by

Aux États-Unis, les femmes passent encore beaucoup plus de temps à effectuer des tâches ménagères que les hommes (quatorze heures par semaine en moyenne, contre quatre pour les hommes), même si depuis les années 1990, les couples les partagent de plus en plus.

Une étude publiée dans la revue sociologique Socius montre que dans les années 1990, 16% des couples partageaient de manière égale la vaisselle, 12% le nettoyage et 9% le linge; en 2006, ces pourcentages étaient passés à 29% pour la vaisselle, 22% pour le nettoyage et 21% pour la lessive.

Les données prises en compte concernent des couples aux revenus modestes et moyens, dans lesquels les hommes effectuent plus d'heures de travail en dehors du foyer.

En analysant les données de deux études longitudinales qui ont suivi des dizaines de milliers de couples entre 1965 et 2006, des chercheurs de Cornell et de l'université de l'Utah ont trouvé que dans les années 1960, les couples qui ne partageaient pas les tâches ménagères se disaient plus épanouis sexuellement et émotionnellement que les autres, mais que la situation s'était renversée à partir des années 1990. D'après les données de 2006, ce sont désormais les couples les plus égalitaires qui sont les plus harmonieux et sexuellement satisfaits –selon les questionnaires qu'ils ont remplis.

La vaisselle, source de ressentiment

L'étude révèle également qu'en ce qui concerne la participation aux tâches ménagères, l'inégalité est beaucoup plus mal vécue pour certaines tâches que pour d'autres. Ce sont les femmes qui se retrouvent constamment à faire la vaisselle qui se se disaient les plus insatisfaites de leur couple et de leur vie sexuelle. À l'inverse, les couples qui faisaient la vaisselle tour à tour étaient ceux qui se disaient les plus harmonieux.

«C'est lié au fait que la personne qui laisse la vaisselle dans l'évier s'attende à ce que quelqu'un d'autre la lave. Je pense que les couples qui partagent la vaisselle ont une meilleure entente, parce qu'il n'y a pas autant de ressentiment», explique la sociologue Sharon Sassler, une des auteures de l'étude.

Ce sont les tâches les plus communément partagées qui causent le plus de tensions dans les couples, lorsqu'il existe une inégalité. En d'autres termes, il est encore plus pénible pour une femme que son compagnon ne fasse jamais la vaisselle lorsqu'elle voit la plupart des autres hommes autour d'elle aider leurs partenaires.

Newsletters

Refuser d'être enceinte pour préserver son corps, un motif pas si superficiel

Refuser d'être enceinte pour préserver son corps, un motif pas si superficiel

L'impact de la grossesse sur le corps peut être une raison de ne pas vouloir d'enfant. C'est aussi une manière de s'opposer à la dépossession systémique du corps de toutes les femmes.

La cour suprême de New York rouvre l'affaire Eric Garner

La cour suprême de New York rouvre l'affaire Eric Garner

Garner est mort en 2014, étouffé lors d'une intervention policière.

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Les filles peuvent s'habiller comme elles veulent, c'est un droit, pas une opinion

Leur interdire des tenues sous prétexte qu'elles risquent d'exciter les garçons hétéros, c'est ce qu'on appelle la culture du viol.

Newsletters