Santé

Des «bactéries cauchemardesques» menacent les États-Unis

Temps de lecture : 2 min

Un récent rapport indique que 200 bactéries résistantes aux antibiotiques ont été détectées dans vingt-sept États américains.

Mauvaise surprise dans les laboratoires | Wsifrancis via Flickr CC License by
Mauvaise surprise dans les laboratoires | Wsifrancis via Flickr CC License by

Les chercheurs des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies (CDC) américains se sont donnés pour mission de mesurer le degré de menace des bactéries résistantes aux antibiotiques. Leurs résultats, publiés mardi 3 avril, sont bien plus inquiétants que prévus: ils ont relevés 200 cas d'infections aux «bactéries cauchemardesques» («nightmare bacteria») –surnom donné par le CDC– ont été recensés aux États-Unis.

ABC News explique que ces bactéries se propagent surtout chez les patients des hôpitaux et des maisons de retraite qui ont besoin de perfusions intraveineuses. Une part des personnes malades avait voyagé pour se faire opérer à l’étranger, où les germes résistants sont beaucoup plus répandus; c'est à leur retour que les médecins ont découvert les bactéries.

«Ces souches bactériennes sont incurables. Souvent, la seule solution est les soins palliatifs, pour les maintenir en vie», souligne Anne Schuchat, directrice adjointe principale du CDC.

Une inquiétude grandissante

Les bactéries et les médicaments se vouent une bataille incessante: les germes évoluent constamment pour résister aux antibiotiques. Selon ABC News, l'inquiétude ne fait que croître: «Environ deux millions d’Américains contractent une infection chaque année, et environ 23.000 en meurent», informe Anne Schuchat.

Un quart des bactéries détectées dans les 5.770 prélèvements testés par les CDC présentait des gènes rendant difficile le traitement et pouvait partager leur capacité de résistance à d'autres bactéries. Ces cas étaient éparpillés dans vingt-sept États différents.

Le rapport fait aussi état de plusieurs cas où les personnes en contact avec la ou le malade ont elles aussi été contaminées par la bactérie. «Même les régions réculées n'y échappent pas. La menace est bien réelle, car il est habituel de transférer les patients d'un hôpital à un autre, ce qui augmente le risque de contamination», s'alarme Jay Butler, médecin en chef pour la Division de santé publique de l'État de l'Alaska.

Selon Newsweek, le CDC a enclenché un programme consistant à isoler les patients contaminés et à dépister le plus grand nombre de personnes, pour éviter une plus grande propagation. L'agence gouvernementale américaine estime pouvoir réduire ce type d'infection de 76% d'ici trois ans. Même si cette stratégie semble fonctionner, ces infections sont toujours listées comme des «menaces urgentes» par le CDC.

Newsletters

Les filtres anti-lumière bleue ont aussi des effets nocifs

Les filtres anti-lumière bleue ont aussi des effets nocifs

Ce n'est pas la lumière bleue qui est responsable de nos insomnies.

Omicron est-il né d'une rencontre désastreuse entre le VIH et le Covid?

Omicron est-il né d'une rencontre désastreuse entre le VIH et le Covid?

C'est l'hypothèse du scientifique sud-africain qui a identifié le premier ce nouveau variant.

Il faut rendre la vie impossible aux non-vaccinés

Il faut rendre la vie impossible aux non-vaccinés

[BLOG You Will Never Hate Alone] Il est grand temps de mettre les réfractaires à la vaccination devant leurs responsabilités. Par leur inertie, ils contribuent à ce que cette pandémie ne cesse jamais.

Podcasts Grands Formats Séries
Slate Studio