Tech & internet

Snapchat se moque de Facebook avec un nouveau filtre ultra-provoc'

Temps de lecture : 2 min

Un troll spécial poisson d'avril.

Le filtre Snapchat narguant Facebook. Par Tom Warren via The Verge
Le filtre Snapchat narguant Facebook. Par Tom Warren via The Verge

Empêtré dans le scandale Cambridge Analytica, Facebook traverse la plus grande crise de son existence. Et Snapchat entend bien en profiter. À l’approche du 1er avril, le réseau social a en effet choisi de tacler Mark Zuckerberg en mettant au point un filtre photo (réservé aux américains) pour le moins sarcastique.

Ce dernier recrée en effet l’interface de Facebook à l’identique, sur laquelle est inscrite une légende dans une langue ressemblant à du russe. Une allusion évidente à la possible ingérence de Moscou dans l’élection présidentielle américaine, prétendument rendue possible par Facebook.

Parce que Snapchat fait rarement dans la dentelle, le filtre s’accompagne également d’un «like» de «Your Mum » (un «J’aime» de «Ta Mère») ainsi que de celui d'un «bot» -terme anglais désignant les milliers de faux comptes Facebook diffuseurs de fake news, en lien présumé avec le Kremlin.

Le «Ta Mère», souligne TheVerge, ferait aussi référence à la moyenne d’âge relativement élevée des utilisateurs de Facebook, dont Snapchat se veut la version jeune. Le filtre, poursuit le site tech américain, tient lieu de poisson d’avril et ne sera donc disponible qu’une journée…contrairement à la perte de vitesse d'un Snapchat désormais spécialiste du badbuzz qui, elle, semble bien partie pour durer.

Slate.fr

Newsletters

Des espions sont sur LinkedIn avec des photos créées par une IA

Des espions sont sur LinkedIn avec des photos créées par une IA

Certains sont entrés en contact avec de hauts responsables américains.

Un algorithme va décoder les pleurs des bébés

Un algorithme va décoder les pleurs des bébés

Fini l’indécision et l’ignorance de savoir si votre petit veut être nourri ou changé.

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Donald Trump a dépensé presque un million de dollars pour qu’on lui souhaite un bon anniversaire sur Facebook

Une stratégie loin d’être anodine avec les futures élections en 2020.

Newsletters