Monde

La playlist des dictateurs

Temps de lecture : 2 min

Notre président Nicolas Sarkozy a démontré ses goûts en matière de musique en épousant Carla Bruni, mannequin reconvertie en chanteuse, lauréate de la Victoire de la musique comme meilleure artiste féminine 2004. Le Premier ministre britannique Gordon Brown a indiqué qu'il se réveillait avec des tubes des Arctic Monkeys.

«Mais si nos dirigeants élus s'éclatent avec les tout derniers tubes, les dictateurs les plus célèbres du monde, qui n'ont pas besoin de montrer leur côté sensible à leur population, semblent délaisser les nouvelles sensations et préfèrent remonter au temps des crooners», écrit le Telegraph, qui dresse une liste non exhaustive de ce que les dictateurs écoutent sur leur iPod.

On apprend ainsi que Robert Mugabe est fan de Cliff Richard, mais qu'il a protesté contre la présence de Bob Marley aux célébrations de l'indépendance du Zimbabwe en 1980. Ou encore que Ben Laden a une passion pour Van Halen, B-52s et Whitney Houston - c'est une de ses anciennes esclaves qui le dit. Le Libyen Kadhafi préfère quant à lui les chansons d'amour de Lionel Richie, à qui il aurait même demandé un autographe.

[Lire l'article complet sur telegraph.co.uk]

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr

A LIRE AUSSI SUR SLATE: «Ben Ali, Mugabe, Karimov... Le Top 10 des dictateurs les mieux élus au monde»

Photos: Wikipedia Commons, à part Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, REUTERS/Enrique de la Osa

Slate.fr

Newsletters

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

La Nasa n’arrête pas de perdre des trésors inestimables

Perdus, volés ou vendus, des équipements historiques ont échappé au fil du temps au contrôle de l’agence spatiale.

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

«Bolsonaro est une antiquité qui nous arrive du passé via WhatsApp»

Comme les milieux religieux, la communauté tech est très divisée sur le phénomène Bolsonaro. Sur le point d'être élu grâce aux réseaux sociaux, il ne sera pas forcément pour autant un président favorable aux nouvelles technologies.

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

La Chine croule sous le poids de ses vélos flottants abandonnés

En Chine, l’industrie du vélo en libre-service est si florissante que des milliers de bicyclettes fanent aux quatre coins des villes.

Newsletters