Santé / Sciences

7.000 dollars, ou le prix à payer pour étudier la «drogue» des champignons hallucinogènes

Temps de lecture : 2 min

Pour un gramme de psilocybine, les chercheurs peuvent même payer jusqu'à 10.000 dollars, soit 8.000 euros.

Psilocybe fascicularis | Jorick Homan via Flickr CC License by
Psilocybe fascicularis | Jorick Homan via Flickr CC License by

La recherche médicale coûte cher. Et certaines recherches encore plus que d'autres. Selon le site Quartz, les chercheurs américains devraient débourser «entre 7.000 et 10.000 dollars» (entre 5.600 et 8.000 euros) pour étudier un gramme de psilocybine, cette molécule à l'origine des effets hallucinogènes de certains champignons. C'est en tout cas le prix annoncé par Matthew Johnson, psychiatre et professeur de sciences comportementales à l'université John Hopkins, à Baltimore. Le médecin conduit une étude au long cours sur la psilocybine depuis plusieurs années.

5.600 euros le gramme, c'est à peu près treize fois plus que le prix que payent ceux qui dénichent des champignons sur le marché noir, calcule Quartz, à raison de 66 milligrammes de psilocybine dans 5 grammes de champignons.

Pourquoi un si grand écart? À cause de la multitude de contrôles à effectuer pour correspondre aux normes imposées par la «Food and Drug Adminisration» américaine. La conséquence directe, selon Quartz? Peu d'entreprises se lancent dans la fabrication de la psilocybine, ce qui limite les recherches. Le site rapporte cependant qu'en janvier 2015, la compagnie Compass Pathways a réussi à en fabriquer 250 grammes -une première. Ils ont recréé la molécule ex-nihilo, sans l'extraire des champignons, ce qui a allégé le processus.

L'histoire ne dit pas combien ils ont vendu leur «drogue» aux chercheurs, mais la compagnie assure que «maintenant qu'ils sont parvenus à fabriquer de telles quantités, les prix devraient baisser pour les chercheurs.» Une bonne nouvelle pour ces derniers, la demande de recherche sur les drogues étant en pleine expansion. La psilocybine par exemple, aurait un effet curatif sur la dépression. C'est d'ailleurs dans ce sens que des recherches ont été menées grâce à la psilocybine de synthèse de Compass Pathways. Matthew Johnson espère donc que «commetout autre produit économique, [...] le volume aura un effet sur le prix.»

Slate.fr

Newsletters

L'obésité seule n'augmenterait pas le risque de mortalité

L'obésité seule n'augmenterait pas le risque de mortalité

Il est temps de repenser les liens qui nous semblent évidents entre excès de poids et santé.

Un mauvais mariage peut avoir des conséquences dramatiques sur votre santé

Un mauvais mariage peut avoir des conséquences dramatiques sur votre santé

Choisissez bien votre partenaire.

Les tablettes sont particulièrement nocives pour la nuque des femmes

Les tablettes sont particulièrement nocives pour la nuque des femmes

La posture, et non le temps passé devant l'écran, est le premier facteur de ces troubles musculo-squelettiques d'un genre nouveau.

Newsletters