Monde

Suivre la situation à Haïti sur le web

Temps de lecture : 3 min

Slate vous propose une sélection de liens pour suivre au plus près la situation après le séisme qui a ravagé Haïti le 13 janvier.

Les sites d'infos

Les sites ont créé des pages spéciales qui déroulent les événements en Haïti en temps réel. D'autres sites agrègent les éléments recueillis sur Internet:

Sur Slate.fr:

Tous les autres articles consacrés à Haïti par la rédaction de Slate sont disponibles ici. A lire également sur Youphil, une série d'articles sur l'aide humanitaire.

Sur Twitter

Le site de micro-blogging s'est, dès l'annonce de la catastrophe, imposé comme un média incontournable. L'animateur radio haïtien Carel Pedre ou le blogueur Fredéric Dupoux ont été parmi les premiers à rendre compte de la situation. Vous pouvez suivre aussi:

On peut aussi suivre le compte de sites:

Plus généralement, pour suivre la situation à Haïti sur Twitter, une liste a été créée par le New York Times ou encore par CNN qui recense près de 70 comptes. Twitter peut également être utile via le hashtag #Haiti qui rassemble tous les mini-messages concernant de près ou de loin la catastrophe et ses conséquences.

Les blogs

Au delà des seuls sites d'actualités et autres pages «agrégatrices» d'informations, les plateformes de blogs constituent des outils précieux pour accéder à des informations plus localisées et surtout à des analyses développées par des blogueurs présents sur le terrain:

Parmi les blogs consacrés à Haïti, on trouve aussi tout un réseau de pages autonomes gérés par des haïtiens anonymes :

Enfin, le site Global Voices Online a lancé une page spéciale consacrée à Haïti où une revue de blogs est actualisée quotidiennement.

Les Dossiers interactifs

Le site du New York Times propose plusieurs pages de clés interactives pour contextualiser la catastrophe qui a frappé l'île:

Des galeries de photos et de vidéos sont également accessibles:

Outre sa fenêtre dédiée à la catastrophe, Google a développé une page spéciale via Google Earth. Le site Openstreetmaps propose quant à lui une carte actualisée de Port-au-Prince.

Et on pourra toujours visionner l'excellent web-reportage réalisé à Haiti avant le séisme «La Roue de la faim».

Les recherches des disparus

Des dizaines de milliers d'Haïtiens sont encore portés disparus aujourd'hui. Sur Internet, plusieurs pages ont mis en place des outils de recherches pour faire une recherche sur un proche ou donner une information:

Faire un don

Comme pour chaque grande catastrophe humanitaire, les organisations gouvernementales et non-gouvernementales ont besoin de dons pour mettre en œuvre leurs activités sur le terrain. Il est possible de faire un don en ligne.

Le quotidien britannique The Guardian publie, lui, un récapitulatif des dons déjà effectué dans le monde.Le FBI américain a toutefois lancé un appel à la vigilance: avant de faire un don, assurez-vous de bien identifier la fiabilité de votre destinataire.

A défaut de faire un don, on peut encore devenir fan des pages facebook crées en soutien aux victimes du séisme comme Haiti Earthquake ou aux victimes des catastrophes en général comme Global Disaster Relief.

Vous souhaitez proposer un lien complémentaire sur ce sujet ou sur tout autre sujet d'actualité? Envoyez-le à infos @ slate.fr


Image de Une: Une femme dans une rue de Port-au-Prince, PNUD via Flickr

Newsletters

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Hong Kong, Taïwan, jusqu'où peut aller Pékin?

Rétrocédé par le Royaume-Uni en 1997, Hong Kong garde depuis un statut à part –un pays, deux systèmes. Cela agace Pékin, qui aimerait reprendre le contrôle de la province où le mouvement pro-démocratie, en sommeil pendant la crise...

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

La génération Z pourrait être marquée durablement par le coronavirus

Un·e jeune âgé·e de 18 à 29 ans sur six a perdu son emploi depuis le début de l'épidémie.

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Au Venezuela, le Covid-19 sonne le signal du retour au pays

Frappées durement par le confinement dans les pays où elles se sont réfugiées, des dizaines de milliers de personnes n'ont d'autre choix que de rentrer, par tous les moyens.

Newsletters