Tech & internet / Égalités

Le nouveau film Tomb Raider peut-il dépasser sa tradition sexiste?

Temps de lecture : 2 min

Lara Croft, la célèbre héroïne de jeux vidéo fait peau neuve dans le nouveau film Tomb Raider.

Alicia Vikander est la nouvelle Lara Croft Capture d'écran via Youtube License by

Vingt-deux ans après la sortie du premier Tomb Raider sur la toute première Playstation –où Lara Croft affichait une énorme poitrine triangulaire pixélisée– Alicia Vikander est à l'affiche d'une nouvelle adaptation ciné du jeu, Tomb Raider. On y voit l'héroïne, alors âgée de 21 ans, partir à la recherche de son père explorateur disparu près d'une île mythique au large du Japon. Ce nouveau long métrage retrace les origines de Lara avant qu'elle ne devienne «Tomb Raider». Le film s'inspire du reboot jeu vidéo sorti en 2013 intitulé lui aussi Tomb Raider.

Avant elle, c'est Angelina Jolie qui avait incarné Lara Croft dans deux films: Lara Croft: Tomb Raider (2001) et Lara Croft: Tomb Raider, le berceau de la vie (2003). Comme dans les jeux vidéo, le personnage était hypersexualisé: short, débardeur moulant et longue tresse. Une tenue pas franchement adaptée pour explorer des tombeaux. Ce nouveau film peut-il se défaire de la tradition sexiste des jeux vidéoTomb Raider?

Ces derniers temps, la tendance, au cinéma, est aux personnages féminins badass arborant des tenues appropriées pour l’action: Katniss Everdeen dans The Hunger Games (Jennifer Lawrence); Furiosa dans Mad Max: Fury Road (Charlize Theron) ou encore Rey dans Star Wars: Le Réveil de la Force (Daisy Ridley).

À LIRE AUSSI Les jeux vidéo sont-ils adaptables au cinéma?

Une tendance qui ne fait pas encore l'unanimité: peu après l’annonce du choix d'Alicia Vikander, le magazine Time a rapporté des tweets critiquant le fait que les seins de l’actrice ne sont pas assez «gros» pour incarner Lara Croft... Il est vrai que le personnage de Lara Croft fait souvent l'objet de fantasme: entre fanfictions, fan arts à nature pornographique ou une simple recherche Google avec les mots clés «Lara Croft» et «hot», il y a le choix.

Lara Croft en plein action dans le nouveau film Tomb Raider. Gif créé via Youtube

Lara Croft: symbole de l'héroïne badass

Lors d'une interview pour The One Show de la BBC, Vikander –connue pour ses rôle dans Ex Machina et The Danish Girl (qui lui a valu l'Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle)– a confié qu'elle trouvait qu'il n'y avait pas assez de femmes dans le film. Décevant pour une production qui essaie de représenter le girl power.

Pas assez de femmes, mais ça n'empêche pas le film de passer le test de Bechdel, qui permet de savoir factuellement si un film est ou n'est pas sexiste: il faut au moins deux personnages féminins dans l'oeuvre, qu'elles parlent ensemble et que l'objet de conversation porte sur autre chose qu'un autre personnage masculin. Tomb Raider passe le test haut la main, quand seulement 50% des films le réussissent...

Mieux, selon Carol Pinchefsky, de Forbes, «le personnage de Lara Croft est considéré comme un des personnages les plus appréciés dans l'histoire du jeu vidéo. Et maintenant, elle est l'un des personnages les plus réalistes et humains».

Lara Croft, qui vit de ses explorations, se bat contre des forces mystérieuses, manie le pistolet et l'arc à la perfection, et trompe la mort à multiples reprises a même un travail: elle galère lors de ses livraisons à vélo pour payer le loyer de son petit appartement en banlieue de Londres. Le personnage de Lara Croft s'imposera-t-il enfin comme une nouvelle icône féministe?

Aurélie Rodrigues

Newsletters

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

L'«orbiting» peut vous faire aussi mal que le «ghosting»

Quelqu'un disparaît de votre vie, vous ignore, mais apparaît toujours dans votre vie numérique.

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Les YouTubeurs chicha derrière l'écran de fumée

Business, expertise, partages... La communauté des fanas du narguilé fonctionne-t-elle comme les autres?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Le télétravail, d'abord un défi culturel?

Travailler depuis son domicile ou un espace de coworking: une pratique de plus en plus répandue. Pour les salariés et les salariées, c'est une solution pour réduire le temps perdu en trajets et profiter, souvent un jour par semaine, du confort du...

Newsletters